7 règles du packaging durable
1512
post-template-default,single,single-post,postid-1512,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

7 règles du packaging durable : le pari de l’éco-conception

Article sur le packaging éco-conçu avec Colibri communication, l'agence de communication Saint-Malo Rennes Nantes Paris

22 Mai 7 règles du packaging durable : le pari de l’éco-conception

Packaging durable : le pari de l’éco-conception

Dans les poubelles des Français, les emballages représentent 20% du poids des déchets ménagers soit 50% de leur volume. En France, plusieurs facteurs sociodémographiques expliquent l’évolution de la consommation des produits emballés : la croissance de la population, la réduction de la taille des ménages, la croissance des ménages monoparentaux…

L’éco-conception des emballages est un champ d’innovation qui permet aux entreprises d’agir concrètement pour :

  • la préservation de l’environnement dès la conception et de réduire ainsi l’empreinte écologique des déchets,
  • les économies d’emballages en tonnage aussi bien que financières

LES 7 RÈGLES DE L’ÉCO-CONCEPTION :

La plupart des démarches en matière d’éco-conception s’appuient sur des Analyses de Cycle de Vie (ACV), une approche encadrée par les normes ISO14040 et ISO14044 (disponibles sur le site de l’Afnor).

En matière d’éco-conception, il y a plusieurs leviers pour agir :

1. Préserver et Protéger :

Depuis le décret du 1er avril 1992, toute entreprise (producteur, distributeur, importateur) responsable de la première mise sur le marché français de produits emballés destinés au grand public doit « contribuer ou pourvoir à l’élimination de ses déchets d’emballages ménagers« .

• Préserver et protéger le contenu des contraintes extérieures (chocs mécaniques, transferts de goût et d’odeurs, immixtion de germes, empêcher le vol, optimiser la durée de vie de produits périssables…)

2. Informer :

• Renseigner le consommateur sur les informations légales et obligatoires (date de péremption, mode d’emploi, posologie, risques associés, composition, présence d’allergènes, prix, quantité, poids…)

• Fournir des informations sur les conditions de production/récolte (labels biologiques ou commerce équitable, affichage environnemental obligatoire ou volontaire, appellation d’origine contrôlée…)

3. Regrouper :

• Réunir plusieurs unités de consommation pour adapter la consommation des produits et la fréquence d’achat

• Rassembler les produits en unités afin de permettre les modes de consommation divers

• Assurer la promotion des produits

• Assurer la préhension et le transport par le consommateur, faciliter la mise en rayon ou toute opération de logistique et manutention

4. Transporter & Stocker :

• Assurer la livraison du lieu de production au lieu de vente sans dommages

• Protéger contre toute malveillance (vol ou contaminations)

• Informer les centres logistiques du contenu des caisses de transport

• Assurer les possibilités de rangement chez le consommateur…

5. Faciliter l’usage :

• Ouverture et manipulation facilitée pour divers consommateurs (seniors, enfants, sportifs…)

• Refermeture en vue d’une consommation différée du produit

• Multi portions en vue d’usage nomade ou de consommation fractionnée

• Dosage au juste besoin pour limiter les pertes

• Restitution du produit : vider au maximum l’emballage de son contenu

• Utiliser le couple contenant/contenu pour tout mode de conservation (congélation) ou mode de préparation (cuisson au four traditionnel, four micro-ondes, bain-marie…)

6. Industrialiser l’opération de conditionnement du produit :

• Satisfaire aux mécanisations sans arrêt intempestif sur la chaîne de production.

• Garantir la sécurité des employés responsables du conditionnement.

• Réaliser l’opération de conditionnement à des coûts acceptables…

7. Être visible et véhiculer les valeurs de la marque de l’entreprise :

• Faciliter l’acte d’achat par l’identification de l’emballage au sein d’un linéaire.

• Véhiculer les atouts et les valeurs de la marque, de l’entreprise.

• Garantir l’acceptabilité pour le consommateur, lors des phases d’achat et de consommation du produit