Graphisme_écologie_Site web_ site internet_numérique responsable_éco-conception_ éco responsable_Agence de communication à Saint-Malo_Saint Méloir des OndesAgence de communication Saint-Malo_Rennes_Dinard_Dinan_Saint Brieuc

Éco-conception des supports de communication et graphisme écoresponsable

L’éco-conception se décide en amont d’un projet de communication. Toutes les entreprises à impact positif ou dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) mettrons en place l’éco-conception de leurs outils de communication. De la conception à la production des supports, les possibilités sont nombreuses pour limiter l’impact environnemental. Cela permet à l’entreprise, la collectivité ou l’association de communiquer tout en respectant une démarche développement durable. Il peut être compliqué de trouver comment mettre en place une communication écologique et c’est là qu’intervient le graphisme écoresponsable.

C’est pourquoi l’agence Colibri Communication vous explique comment adopter une communication écologique grâce au graphisme écoresponsable au sein de son agence de communication.

Le graphisme écoresponsable pour une communication écologique

Pour les graphistes de Colibri communication, il est important de savoir qu’il existe des solutions pour mettre en place des moyens de communiquer respectueux de l’environnement. Voici différentes façons de mettre en œuvre une communication écologique grâce au développement durable :

1 – Limiter les aplats de couleur sur vos supports de communication

Lors de la création de vos supports de communication, pour adhérer à l’éco-conception, il est judicieux d’éviter d’utiliser les aplats de couleur, que ce soit sur des pictogrammes ou derrière les textes. Cela permet de consommer moins d’encre et ainsi d’économiser les ressources.

Logo_carte de visite_Les ateliers d'aude-valérie_identité visuelle_ colibri communication

2 – Le noir et l’encre pour un graphisme écoresponsable

Lors de la création de supports print qui nécessite la couleur noire, vous pouvez utiliser le code C=0% M=0% J=0% N=100% et non, C=100% M=100% J=100% N=100%. Grâce à cette astuce écoresponsable une seule couche de couleur sera imprimée et non quatre couches superposées. Cette manipulation permet d’avoir un rendu plus esthétique et évitera de faire des ondulations sur le papier.

Utiliser moins d’encre est une démarche d’éco-conception qui permet d’améliorer le bilan environnemental d’une brochure, d’un emballage, d’une carte de visite ou d’un papier à entête. Les encres d’impression sont des composés complexes et coûteux, élaborés à partir de nombreux constituants d’origine végétale et/ou minérale. Il est important de prendre cela en considération dès la phase amont de la création afin d’optimiser leur utilisation.

Pour l’impression des support de communication, l’encre végétale est un
meilleur choix que l’encre minérale d’un point de vue environnemental et sanitaire. La consommation d’encre d’impression dépend de la charge et du taux de couverture en encre de vos emballages et de vos documents. Il est facile de mesurer la consommation d’encre sur des points précis du décor avec les logiciels graphiques courants. Ainsi, il est possible d’opter pour des solutions qui minimisent le taux d’encrage à chaque étape de la création pour une même efficacité graphique.

Pour réduire l’encrage des supports de communication, voici les réglages avec les logiciels professionnels :

3 – Adopter du matériel durable et reconditionné

Certes, un graphiste à besoin d’avoir du matériel performant pour pouvoir travailler avec des logiciels puissants. Il est possible d’adopter une solution écologique en achetant ses outils de travail d’occasion. En effet, de nombreuses boutiques permettent d’acheter du matériel performant reconditionné. Cette action écoresponsable participe à la mise en place d’une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Voici quelques boutiques proposant cette solution : Tradediscount, e-Recycle, Brokland, BackMarket, etc…

Le matériel reconditionné est acte engagé synonyme de belles économies mais aussi d’efficacité. Le matériel informatique d’occasion offre que des avantages : des prix en moyenne entre 50 % et 70 % plus bas que les prix du neuf. Et oui fabriquer un ordinateur portable génère en moyenne 330 kg de CO2, alors que son utilisation pendant 1 an n’en génère que 3 kg. Comme constaté, le rapport d’impact environnemental entre la fabrication et l’usage est considérable (de 1 à 100). Il est donc préférable d’allonger la durée de vie du matériel informatique d’un graphiste (même si ils sont parfois plus gourmands en énergie) que d’en faire fabriquer des neufs.

4 – Utiliser un moteur de recherche responsable

Pour faire une recherche sur Internet, nous ouvrons notre navigateur et nous tapons les mots clés qui nous intéresse dans la barre de recherche.

Derrière cette action anodine quotidienne, se cache des quantités de données énergivores qui représentent plus de 10% des émissions de carbone dans le monde. À chaque fois que plusieurs centaines de milliers de personnes font des recherches sur le web, l’addition de la pollution numérique devient vite salée !

Ces chiffres sont plutôt préoccupants pour notre belle bleue ! C’est pour raison que de nombreux moteurs de recherche se tournent aujourd’hui vers une approche écologique, éthique et neutre en carbone.

Découvrez 4 moteurs de recherche éco-responsable qui vont vous permettre de naviguer de manière éco-responsable sur internet. Chaque recherche que vous faites va désormais avoir un impact positif sur la planète. Préparez-vous à mettre à jour votre navigateur internet !

Une communication écologique c’est donc, lors de recherche de contenu sur internet, l’utilisation d’un moteur de recherche écoresponsable. Il existe des solutions qui permettent d’éviter de nourrir les géants Américains : les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). Se servir de moteurs de recherche responsables tel que Ecosia, Lilo, Ecogine, Ekoru … aident à participer à une bonne action pour la planète. Soutenir des projets associatifs, solidaires, réduire l’utilisation du plastique et même planter des arbres c’est possible rien qu’en faisant des recherches !

5 – Minimiser le format des images sur les sites internet

Pour réduire l’impact environnemental du numérique, il est possible de créer des sites web plus légers et moins énergivores en ayant recours aux grands principes de l’éco-conception web.

Choisir le numérique responsable et avoir récoure à l’éco-conception de site internet permet de :

  • Réduire la consommation d’énergie générée par un site web,
  • Diminuer les requêtes aux serveurs,
  • Afficher le contenu plus rapidement,
  • Limiter le téléchargement de données,
  • Obtenir un site durable et facile à modifier,
  • Lutter contre l’usure des appareils.

On parle d’éco-conception d’un site internet lors que celui-ci repose sur plusieurs aspects et fait appel à plusieurs compétences :

  • Hébergement,
  • Conception fonctionnelle,
  • Conception graphique,
  • Conception technique,
  • Développement,
  • Ergonomie,
  • Contenu.

En effet, la conception du site web est une partie importante de l’impact écologique. Pour ce faire, il faut redimensionner et compresser vos images est essentiel pour que chaque page de votre site internet soit moins lourde et donc durable. Le site web consommera ainsi moins d’énergie pour s’afficher et sera mieux référencé. Page Speed Insights ou EcoIndex sont des outils parmi tant d’autres qui permettent d’évaluer la performance de votre site internet et proposent des solutions pour l’améliorer.

De multiples solutions existent pour vous aidez à adopter une communication écologique grâce à l’écoconception digitale écoresponsable. Que cela soit lors de création de support de communication, de site web, de recherches sur internet l’éco-conception est toujours possible ! Ces petites actions font partie intégrante d’une démarche RSE.

Pour aller plus loin, faites-vous accompagner par votre agence de communication écoresponsable : Colibri communication.