Le marketing responsable dans la démarche RSE

    Le marketing responsable dans la démarche RSE

    La démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est de plus en plus présente au sein des organisations. Elle permet de répondre aux nouvelles attentes ainsi qu’aux enjeux de la société. Vous êtes une collectivité, une entreprise ou une association engagée ? Le marketing responsable est donc un élément essentiel à mettre en place au sein de votre organisation.

    Le marketing responsable au coeur de la RSE

    Le marketing responsable, aussi appelé marketing durable, marketing sociétal ou encore marketing éthique, s’inscrit dans une démarche de développement durable. On parle alors de répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre ceux des générations futures. Le marketing responsable en étant placé au cœur de la démarche Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) a pour objectif de promouvoir une consommation plus écologique, plus juste et plus responsable.

    En amont, l’organisation va devoir définir une offre plus responsable afin d’accompagner les consommateurs. Ensuite à choisir des canaux de distribution et de diffusion écoresponsables. Et enfin communiquer de façon responsable. Toutes ces actions sont à adapter aux enjeux du développement durable. Par exemple, en réfléchissant à la manière de :

    • Produire : matières premières, au recyclage, au traitement des déchets, utilisation des ressources naturelles…
    • Communiquer : identité visuelle écoresponsable, site web orienté numérique responsable..
    • Réseauter ou entrer en relation : s’entourer des parties prenantes en phase avec vos valeurs et choisir des partenaires écoresponsables
    • Vendre ses produits avec éthique dans le respect de l’Humain et des ressources naturelles
    • Mesurer votre performance RSE et vos axes d’amélioration

    Le plan d’actions marketing responsable permettra de suivre vos objectifs tout en bonifiant votre impact environnemental. Toutes les opérations marketing responsables menées doivent donc être écoconçues pour présenter ces produits et services respectueux de l’Homme et de l’environnement.

    L’objectif est de fournir des produits ou services qui répondent aux besoins des consommateurs avec un usage. Le marketing responsable ne créé pas le besoin et ne cherche pas la croissance infinie, il répond à un usage durable et respectueux de nos ressources naturelles.

    Pourquoi faire du marketing responsable?

    Une stratégie de marketing responsable, dans la continuité d’une démarche RSE, peut être un véritable atout compétitif pour l’entreprise. À travers des engagements concrets et une communication transparente, l’entreprise peut gagner la confiance de ses parties prenantes et répondre aux enjeux de la société.

    Les bénéfices d’une stratégie de marketing responsable :

    Définition Responsabilité sociétale des entreprises_RSE enjeux et limites_RSO_Développement durable_parties prenantes_Enjeux stratégiques de la RSE_Piliers RSE_Définition RSE_support écoresponsable_site web écoresponsable_green it

    Répondre aux attentes des consommateurs engagés et soucieux de la planète

    Les consommateurs sont devenus beaucoup plus attentif à l’impact écologique et social des biens et services qu’ils consomment. Ils recherchent des entreprises avec de véritables engagements et des actions concrètes en faveur de l’environnement et du développement durable. Selon une étude de l’ADEME, près d’un tiers des consommateurs choisiraient leurs produits selon des critères sociaux et écologiques. Alors pour ne pas risquer d’être boycotté par les consommateurs, il est essentiel d’adopter une communication toujours plus transparente et authentique afin de les fidéliser et gagner leur confiance sur le long terme.

    Répondre aux enjeux de la société

    La société prend tous les jours un peu plus conscience des enjeux de la pollution et du développement durable. Elle change ses modes de consommation et se tourne vers des entreprises responsables et engagées. Le gouvernement Français s’est fixé 17 objectifs de développement durable à atteindre d’ici 2030. Ils couvrent des sujets variés tel que : le climat, la biodiversité, l’énergie, la ressource en eau, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation …

    Augmenter les performances de l’entreprise

    Le marketing responsable améliore les performances financières et économiques de l’entreprise en repensant à la conception des produits et en baissant les coûts de production.

    Selon une étude du gouvernement Français : France Stratégie, les entreprises ayant adopté une stratégie RSE ont vu leurs performances économiques évoluer de 13% en comparaison avec celles qui n’appliquent aucune action en matière de RSE.

    Ces écarts de performance varient en fonction de l’orientation RSE analysée :

    • 5 % pour la « relation client/fournisseur »
    • 8 % pour la « certification environnementale »
    • 9 % pour les « ressources humaines »
    • 20 % pour l’ « aspect sociale ».

    Valoriser l’image de marque

    En valorisant les engagements et les valeurs de l’entreprise tels que le bien-être au travail, le respect de l’environnement ou encore la durabilité et qualité des produits, l’entreprise se différencie de ses concurrents. Elle valorise son image de marque auprès des clients soucieux de l’éthique des marques. Avoir une réputation de marque écoresponsable est un véritable avantage compétitif.

    Mobiliser les collaborateurs et renforcer la culture d’entreprise

    Le marketing responsable, allié avec une communication interne efficace, permettent aux collaborateurs de se sentir impliquer dans un projet porteur de sens, cela passe notamment par la formation.

    Comment faire du marketing responsable?

    Élaborer une stratégie de marketing responsable n’est pas aussi simple que ça ! Les actions et engagements RSE doivent être sincères et mesurables. Exit les pratiques pour se donner une image écologique trompeuse : le greenwashing est à bannir. Soyez authentique avec vos parties prenantes, leurs retours sont de véritables axes d’amélioration et de performance. Je vous invite donc à trouver le juste milieu pour que le marketing soit cohérent avec la démarche RSE mise en place.

    Communication responsable_Communication éco-responsable_éco communication_communication digitale éco-responsable_numérique responsable_Saint-Malo_Rennes

    Le marketing responsable intervient en amont de la démarche RSE. Il doit créer du sens et faire le lien entre la démarche RSE et l’offre de produits et services proposés. Il se joue à la fois au niveau du marketing stratégique et opérationnel.

    Le premier permet d’identifier les grandes orientations à prendre pour que la politique RSE soit alignée avec les valeurs, missions et identité de l’entreprise. Cela passe par le choix d’un positionnement, la définition des actions à mener et la façon de les promouvoir. Mais il ne faut pas se contenter d’un argument « écolo » ou « responsable », il faut apporter un réel bénéfice au client (matériaux plus résistants et solides, meilleure qualité, meilleure durabilité…).

    Le second permet de communiquer au sens large sur la RSE. En effet, dans une stratégie de marketing opérationnel, l’entreprise identifiera les messages à diffuser, le bon rythme, le bon support, afin de faire rayonner ses engagements. Elle devra également choisir des actions marketing responsable et éco-conçu. L’objectif est d’avoir une communication cohérente, en partageant les actions de l’entreprise avec justesse et éthique.

    Pour que la stratégie RSE fonctionne il est donc essentiel de communiquer en toute transparence et humilité. Il est encourageant et naturel de montrer les actions et efforts entrepris sur des problématiques qui intéressent vos consommateurs, telles que le made in France, le local ou encore les changements de matières premières… L’objectif est de montrer que l’engagement de l’entreprise a un véritablement sens. Une bonne communication est essentielle pour promouvoir efficacement la démarche RSE.

    Vous pouvez consulter notre article sur la consommation responsable pour plus d’informations. Nous proposons également des formations aux démarches RSE et à la communication responsable.

    Le marketing durable, la solution d’avenir

    Le marketing, souvent perçu comme un frein à une consommation responsable, peut finalement s’avérer très utile et efficace lorsqu’il est allié au développement durable.

    Pour que la stratégie RSE de l’entreprise fonctionne sur le long terme, il faut que ses engagements aient un véritable sens. Le marketing durable, éthique ou responsable repose sur l’humilité, l’honnêteté et la transparence.

    L’agence Colibri Communication vous accompagne pour mettre en œuvre votre stratégie RSE.

    Ensemble, construisons votre stratégie et son plan d’actions à impact positif !

    7 règles du packaging durable : le pari de l’éco-conception

    7 règles du packaging durable : le pari de l’éco-conception

    Packaging durable : le pari de l’éco-conception

    Dans les poubelles des Français, les emballages représentent 20% du poids des déchets ménagers soit 50% de leur volume. En France, plusieurs facteurs sociodémographiques expliquent l’évolution de la consommation des produits emballés : la croissance de la population, la réduction de la taille des ménages, la croissance des ménages monoparentaux…

    L’éco-conception des emballages est un champ d’innovation qui permet aux entreprises d’agir concrètement pour :

    • la préservation de l’environnement dès la conception et de réduire ainsi l’empreinte écologique des déchets,
    • les économies d’emballages en tonnage aussi bien que financières

    Les 7 règles de l’éco-conception

    La plupart des démarches en matière d’éco-conception s’appuient sur des Analyses de Cycle de Vie (ACV), une approche encadrée par les normes ISO14040 et ISO14044 (disponibles sur le site de l’Afnor).

    En matière d’éco-conception, il y a plusieurs leviers pour agir :

    1. Préserver et Protéger

    Depuis le décret du 1er avril 1992, toute entreprise (producteur, distributeur, importateur) responsable de la première mise sur le marché français de produits emballés destinés au grand public doit « contribuer ou pourvoir à l’élimination de ses déchets d’emballages ménagers » .

    • Préserver et protéger le contenu des contraintes extérieures (chocs mécaniques, transferts de goût et d’odeurs, immixtion de germes, empêcher le vol, optimiser la durée de vie de produits périssables…)

    2. Informer

    • Renseigner le consommateur sur les informations légales et obligatoires (date de péremption, mode d’emploi, posologie, risques associés, composition, présence d’allergènes, prix, quantité, poids…)

    • Fournir des informations sur les conditions de production/récolte (labels biologiques ou commerce équitable, affichage environnemental obligatoire ou volontaire, appellation d’origine contrôlée…)

    3. Regrouper

    • Réunir plusieurs unités de consommation pour adapter la consommation des produits et la fréquence d’achat

    • Rassembler les produits en unités afin de permettre les modes de consommation divers

    • Assurer la promotion des produits

    • Assurer la préhension et le transport par le consommateur, faciliter la mise en rayon ou toute opération de logistique et manutention

    4. Transporter & Stocker

    • Assurer la livraison du lieu de production au lieu de vente sans dommages

    • Protéger contre toute malveillance (vol ou contaminations)

    • Informer les centres logistiques du contenu des caisses de transport

    • Assurer les possibilités de rangement chez le consommateur…

    5. Faciliter l’usage

    • Ouverture et manipulation facilitée pour divers consommateurs (seniors, enfants, sportifs…)

    • Refermeture en vue d’une consommation différée du produit

    • Multi portions en vue d’usage nomade ou de consommation fractionnée

    • Dosage au juste besoin pour limiter les pertes

    • Restitution du produit : vider au maximum l’emballage de son contenu

    • Utiliser le couple contenant/contenu pour tout mode de conservation (congélation) ou mode de préparation (cuisson au four traditionnel, four micro-ondes, bain-marie…)

    6. Industrialiser l’opération de conditionnement du produit

    • Satisfaire aux mécanisations sans arrêt intempestif sur la chaîne de production.

    • Garantir la sécurité des employés responsables du conditionnement.

    • Réaliser l’opération de conditionnement à des coûts acceptables…

    7. Être visible et véhiculer les valeurs de la marque de l’entreprise

    • Faciliter l’acte d’achat par l’identification de l’emballage au sein d’un linéaire.

    • Véhiculer les atouts et les valeurs de la marque, de l’entreprise.

    • Garantir l’acceptabilité pour le consommateur, lors des phases d’achat et de consommation du produit