Impulser une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

    Impulser une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

    La RSE ou Responsabilité Sociétale des Entreprises est une mise en pratique des principes du développement durable par les entreprises. Pour les organisations au sens large, on parle de RSO ou Responsabilité Sociétale des Organisations.

    Une entreprise qui pratique la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) a un impact positif sur la société, elle respecte l’environnement tout en étant économiquement viable. Avec ses parties prenantes : collaborateurs, clients, fournisseurs, actionnaires et acteurs du territoire, l’entreprise vapouvoir contruire sa démarche RSE.

    Aujourd’hui depuis la loi Pacte, les attentes sociétales sont de plus en plus importantes. Toutes les entreprise française doivent prendre en considération les enjeux environnementaux et sociaux dans le pilotage de leurs activités.

    Les grandes entreprises et celles cotées en bourse sont soumises à des réglementations spécifiques : le reporting extra-financier ou la déclaration de performance extra-financière (DPEF).

    En tant que parties prenantes : fournisseurs ou sous-traitants des grandes entreprises, les TPE et PME sont donc aussi de plus en plus incitées à adopter une démarche RSE. On le voit par exemple dans les appels d’offre qui demandent de plus en plus de précisions sur les implications environnementales,socialeset de gouvernance.

    Adopter une démarche RSE s’avère être un véritable levier de développement et de performance pour l’entreprise. En plus de créer de la valeur financière, environnementale et sociale, cela valorise l’image de marque.

    L’agence Colibri Communication vous explique comment impulser une démarche RSE au sein de votre entreprise et quels en sont les bénéfices.

    Structurer sa démarche RSE : établir un plan d’action

    La Responsabilité Sociétale des Entreprises est très vaste et touche beaucoup de sujets : environnement, ressources humaines, éthique, gouvernance d’entreprise, droit du travail… Elle est relative à chaque organisation mais elle doit toujours se définir étape par étape, dans un objectif de cohérence globale.

    Démarche RSE_Responsabilité sociétale des entreprises_Développement durable_partie prenante_stratégie RSE_Politique RSE_Rapport RSE

    1) Initier la démarche RSE : Identification des enjeux et des parties prenantes.

    Pour initier une démarche RSE, l’entreprise doit identifier ses enjeux afin d’élaborer un plan d’action durable et pertinent.

    Pour cela, l’entreprise peut réaliser un diagnostic de ses besoins, de son impact, des axes de progrès qu’elle peut effectuer mais aussi des attentes de ses parties prenantes. Il est donc primordial de bien recenser toutes les parties prenantes et d’organiser un véritable dialogue avec elles pour co-construire la démarche RSE. Réaliser ce diagnostic permet d’identifier la responsabilité sociale et les enjeux propres à l’organisation et ainsi de déterminer les domaines d’actions prioritaires.

    2) Définir les engagements.

    Une fois les enjeux identifiés, l’entreprise doit, en consultant ses parties prenantes, prioriser ses axes à investir. Elle peut utiliser la matrice de matérialité afin de les cartographier et de les hiérarchiser.

    Les engagements doivent être définis dans le temps à court, moyen ou long terme et s’appuyer sur des objectifs chiffrés. Chaque action aura ainsi un cahier des charges indiquant le descriptif, le calendrier de réalisation, les résultats attendus, le budget alloué, les moyens humains mobilisés, les partenaires associés… Des indicateurs économiques, sociaux ou environnementaux, pertinents en fonction de chaque action, doivent également être indiqués pour pouvoir vérifier l’avancement du projet et mesurer les résultats.

    3) Intégrer les démarches RSE dans l’entreprise.

    L’étape suivante consiste à intégrer la démarche RSE au sein de l’organisation. Plusieurs instances peuvent ainsi être mises en place pour guider la démarche : comité stratégique, comité technique, comité des parties prenantes…

    Un responsable ou correspondant RSE peut également être nommé afin de piloter la démarche RSE au quotidien. Il pourra ainsi diffuser le plan d’action à l’ensemble des salariés de l’entreprises en expliquant les différentes actions mises en œuvre. Cette étape est essentielle pour mobiliser les salariés dans la démarche RSE.

    4) Évaluer les démarche RSE.

    L’étape suivante de la démarche RSE a pour objectif de mesurer les engagements. Les indicateurs, définis préalablement, permettent de mesurer les résultats de chaque action et ainsi de connaître les progrès de l’entreprise et les voies d’amélioration possible en matière de RSE.

    Publier un rapport ou reporting RSE est également un bon moyen pour rendre compte de la démarche.

    5) Communiquer sur la démarche RSE

    Une fois la démarche mise en place et évaluée, il est important de partager les résultats, en toute transparence, aux différentes parties prenantes. Communiquer sur la démarche permet de favoriser l’adhésion et la mobilisation des collaborateurs en interne mais également de valoriser les bonnes pratiques et ainsi se différencier des concurrents en externe.

    Profitez des formations RSE de l’Agence Colibri Communication, pris en charge par votre OPCO et 100% pris en charge par la DIRRECTE si vous êtes salarié.

    Mobiliser les parties prenantes dans une démarche RSE

    Enjeux RSE_Responsabilité sociétale des entreprises_Développement durable_partie prenante_stratégie RSE_Piliers RSE_Définition RSE_Enjeux environnementaux

    La RSE implique toutes les parties prenantes de l’entreprise. Même si les grandes décisions sont souvent prises par le Président ou le Directeur Général, il est important de mobiliser l’ensemble des acteurs et partenaires de l’entreprise afin d’atteindre collectivement les objectifs environnementaux et sociaux et ainsi générer une performance durable.

    Les parties prenantes internes doivent donc s’investir sur les enjeux du développement durable de l’entreprise. L’adhésion et la mobilisation de la direction, des manageurs et de tous les employés sont essentielles. Il faut qu’ils deviennent de véritable portes paroles de la RSE et qu’ils placent le développement durable au cœur de leur métier. Pour cela, il faut parvenir à diffuser la culture RSE de l’entreprise en créant une véritable prise de conscience des collaborateurs sur les enjeux du développement durable.

    Le dialogue avec les parties prenantes externes (client, consommateur, association, fournisseur, ONG…) est tout aussi important. Il permet déterminer la place de l’entreprise dans la société et apporte de nombreux avantages en termes de performance, de prévention des risques ou encore de gouvernance. Il s’agit d’un véritable processus d’amélioration continue dont l’objectif est de trouver des solutions à des enjeux et intérêts communs.

    Les bénéfices de la démarche au cœur de l’entreprise

    Placer le développement durable au cœur de la stratégie d’entreprise est une véritable opportunité d’améliorer son engagement social et environnemental. Cela apporte de nombreux bénéfices pour l’entreprise.

    Valoriser l’image de l’entreprise

    S’inscrire dans une démarche de développement durable permet à l’entreprise de valoriser son image. Une meilleure image pour l’entreprise a de nombreux avantages : se démarquer des concurrents, renforcer sa réputation, fidéliser les clients, attirer de nouveaux collaborateurs…

    Créer des relations pérennes avec les parties prenantes

    Impulser une démarche RSE aura l’avantage de rassembler toutes les parties prenantes de l’entreprise autour d’un même projet porteur de sens. Que ce soit avec les salariés, clients ou fournisseurs, les relations seront plus fortes et de meilleure qualité.

    Améliorer la performance économique

    Avoir une démarche RSE permet d’améliorer la performance économique de l’entreprise : fidéliser les clients, attirer de nouveaux clients soucieux de consommer des produits et services plus responsables, réduire les coûts de production en repensant à la conception des produits et services en utilisant moins de ressources…

    Ainsi, impulser une démarche RSE à sa stratégie globale d’entreprise est un réel levier de croissance. Prenez contact avec l’Agence Colibri Communication pour initier une démarche RSE au sein de votre entreprise et vous formez aux enjeux du développement durable.

    Grandes tendances digitales pour 2018

    Grandes tendances digitales pour 2018

    Pour cette nouvelle année Colibri communication, l’agence de communication éco-responsable de Saint-Malo, vous propose de découvrir les grandes tendances digitales pour 2018.

    Le sujet prépondérant de l’année est bien évidemment l’avènement des smartphones. Nous avons maintenant les chiffres qui prouvent que le smartphone est véritablement le premier écran (Cf. Baromètre numérique de l’ARCEP –  CREDOC).

    smartphone _agence de communication saint-malo_Tendances digitales 2018_Colibri communication

    En théorie, vous les commerçants, vous avez dû anticiper cette « digitalisation des entreprises » avec la mise en application de la loi finance du 1 Janvier 2018 et l’obligation d’utiliser un logiciel de caisse sécurisé et certifié.

    Si cela peut vous rassurer, vous les TPE, PME et grandes entreprises vous avez aussi un agenda chargé avec la nouvelle règlementation sur la protection des données. La RGPD est assurément un sujet très préoccupant pour les entreprises mais dont l’impact sera moindre pour les commerçants et artisans (Cf. Règlement Européen : se préparer en 6 étapes de la CNIL).

    Se former au digital _ Agence de communication à Saint-Malo_Colibri communication

    Puisque la digitalisation des entreprises se met tranquillement en place, autant voir le bon côté des choses et en profiter pour développer durablement votre utilisation des outils et supports numériques.

    Voici ma liste des 7 chantiers numériques incontournables à mettre en place pour 2018 :

    Chantier numérique #1 : Créer ou optimiser votre site web pour mieux correspondre aux attentes des « mobinautes ».

    Le smartphone est maintenant le premier écran, devant l’ordinateur et la TV, il convient donc de s’assurer que votre activité est visible auprès des utilisateurs de mobiles. Votre site internet doit s’afficher sur les smartphones et être optimisé en termes de mise en page, de temps de chargement …

    La création ou la refonte de votre site web devra impérativement se faire en intégrant en priorité l’expérience utilisateur mais aussi les contraintes d’affichage des smartphones.

    Chantier numérique #2 : Tester la prise de commande ou la réservation en ligne.

    Une fois que vous aurez optimisé votre site web pour les téléphones mobiles pourquoi ne pas proposer à vos clients la possibilité de commander, réserver ou même prendre rendez-vous en ligne ?

    Chantier numérique #3 : Mettre en place un programme de fidélité dématérialisé.

    Profitez du remplacement de vos cartes ou coupons de fidélisation par des solutions mobiles. Ces solutions sont plus pratiques pour les consommateurs qui vont gagner du temps et vous permettre de mieux comprendre et gérer les habitudes de vos clients.

    Chantier numérique #4 : Affiner votre stratégie de création de trafic en point de vente à l’aide des offres géolocalisées.

    Si vous avez complété les trois premières tendances, c’est que vous êtes persuadé de l’importance des smartphones dans les habitudes des consommateurs. Autant capitaliser et mettre en place des actions pour créer du trafic, notamment avec des emailing ou des SMS géolocalisés.

    Chantier numérique #5 : Augmenter votre visibilité en utilisant les médias sociaux.

    Qui dit smartphone dit forcément réseaux sociaux. Les médias sociaux sont un levier de visibilité à une échelle locale mais aussi nationale. Il n’est jamais trop tard pour se lancer surtout si vous voulez développer votre activité et toucher de nouvelles cibles. Il sera d’autant plus simple de prendre la parole, que tout peut se faire depuis un simple smartphone.

    Chantier numérique #6 : Initier le contact avec vos clients à travers les applications de messagerie.

    Une fois que vous avez bénéficié des attraits des réseaux sociaux, et que vous maîtrisez les codes de communication, plus rien ne peut vous arrêter! L’étape suivante est de développer votre activité sur les applications de messagerie, celles-là même qui caracolent en tête des téléchargements. Pour se faire, rien de plus simple : vous créer un compte pro (ex :  activer la messagerie depuis votre page Facebook) puis d’afficher le code 2D sur votre porte d’entrée, vitrine ou comptoir.

    Chantier numérique #7 : Maitriser les contenus visuels.

    Une fois que vous aurez pris vos marques avec des photos inspirantes, passez à l’étapes suivantes et maitriser les nouveaux contenus visuels : expérimenter des formats de contenu plus engageants. La vidéo et les gifs sont des formats qui génèrent le plus d’engagements.

    Bien évidement, cette liste n’est ni exhaustive ni restrictive. Si vous le souhaitez, vous pouvez commencer directement par le chantier #3 ou sauter les étapes que vous pensez déjà maîtriser. L’important est de se fixer des objectifs réalistes et par exemple de vous donner comme ambition de compléter un chantier par trimestre ou soyons fous par mois ! Non seulement vous aurez la satisfaction de monter en compétences sur les outils numériques, mais vous développerez la visibilité de vos activités tout en rajeunissant votre image et donc augmenterez votre attractivité.

    FONCEZ, VOUS AVEZ TOUT À GAGNER