Les avantages d’un site internet pour une entreprise

    Les avantages d’un site internet pour une entreprise

    Pourquoi créer un site internet en 2023 ?

    Dans une société en pleine révolution numérique, il est devenu difficile de se passer des écrans devant lesquels nous passons de plus en plus de temps. Les entreprises doivent suivre ce phénomène de digitalisation afin de rester compétitives et cela passe par la création d’un site internet. Les chiffres de rapports sur la numérisation vont d’ailleurs dans ce sens : 

    • Selon un rapport, on dénombre 60,92 millions d’internautes en France, soit 93% de la population. 
    • Les recherches internet se font principalement sur le téléphone. En effet, 86,5% des utilisateurs accèdent à internet sur leur mobile. 
    • On passe de plus en plus de temps devant nos écrans. Le temps passé en ligne est de 5h34 par jour, dont 2h19 sur mobile. 
    • 77% des entreprises ont un site web, soit 9% de plus par rapport à 2020. 

    La numérisation de notre société et l’augmentation du temps passé devant les écrans ont des impacts sociaux, psychologiques mais aussi environnementaux. 

    Le numérique est responsable de 3,5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Selon l’Ademe, cette empreinte carbone pourrait doubler d’ici 2025 compte tenu de l’augmentation des usages du digital. 

    Si votre souhait est d’adopter un comportement de numérique responsable, une des démarches à mettre en place est de minimiser l’impact de votre site web sur l’environnement en faisant appel à une agence spécialisée en écoconception digitale. Cette action va s’inscrire dans votre démarche RSE (mails, poids des images, cloud…). Pour en apprendre davantage sur la démarche RSE, retrouvez nos conseils dans notre article sur la RSE et la communication responsable

    les-gardiennes

    Les avantages d’un site internet pour une entreprise : 

    • Gagner en visibilité et en crédibilité 
    • Donner confiance à vos clients sur votre expertise
    • Être trouvé facilement et rapidement (avec un bon référencement naturel) 
    • Interagir avec votre communauté 
    • Trouver des prospects plus facilement et sans limite géographique
    • Gagner en crédibilité grâce aux avis clients, réalisations… 
    • Mieux connaître votre cible grâce 
    • Automatiser les ventes

    Les entreprises face à la digitalisation

    Les entreprises ont besoin d’un site internet pour développer leur activité et ce pour diverses raisons : 

    • C’est la vitrine digitale
    • Marque le sérieux de l’entreprise
    • Présente l’activité dans sa globalité
    • Le meilleur investissement pour développer l’activité

    Avant de se lancer, il est essentiel de se poser les bonnes questions pour créer un site internet. 

    Il faut réfléchir à la finalité de votre site web et à quels objectifs il doit répondre ? Quels objectifs celui-ci vous aidera-t-il à atteindre ? Quelle est votre cible ? 

    Pourquoi les entreprises choisissent-elles d’investir dans la création d’un site web ? 

    • Les opportunités commerciales apportées
    • La crise du Covid-19 a accéléré la prise de décision de se doter d’un site pour garder un contact avec sa clientèle et maintenir ses ventes
    • Développement de l’entreprise 
    • Pour se différencier des concurrents présents eux-aussi sur le web

    Un site web pour gagner en visibilité et en crédibilité

    Un site internet bien construit permet de gagner en visibilité ainsi qu’en crédibilité. Il constitue une sorte de vitrine pour présenter vos produits et services. Une fois mis en ligne, ce support permet de professionnaliser votre activité tout en étant plus compétitif. Il s’agit d’un réel atout par rapport à la concurrence. 

     Ce support numérique fait partie intégrante de la stratégie de communication d’une entreprise. Si votre site est bien articulé, il constitue une réelle source d’information. Les internautes pourront trouver plus facilement les informations importantes (l’adresse de l’entreprise, les horaires, des détails sur les produits et prestations…).

    Vous pouvez le personnaliser à l’image de votre entreprise en respectant votre charte graphiqueVotre site est visible sur tous types d’écrans (smartphone, tablette ou ordinateur). C’est pour cela qu’il est important de passer du temps sur le responsive d’un site. Un site visuellement attractif présentant parfaitement vos prestations et l’ADN de votre marque est un réel atout. Tout ce qui est mis en avant sur le site permet de se démarquer de la concurrence. Vous pouvez par exemple mettre en avant votre démarche RSE et les valeurs qui animent votre entreprise. 

     

    Un site web facile à mettre à jour

    Une fois construit, il est simple de mettre à jour un site web. Le prestataire qui a créé votre site peut vous former sur la gestion de votre site web afin de devenir autonome. C’est d’autant plus facile sur des CMS comme WordPress qui est facile d’utilisation. 

    Vous pouvez facilement mettre à jour les pages de votre site si votre activité évolue. De même, il est possible de changer des éléments de votre site en quelques clics à tout moment pour changer les images, ajouter des animations et des informations sur votre équipe par exemple. 

    Si vous n’êtes pas à l’aise avec les outils digitaux ou si vous n’avez simplement pas le temps de gérer votre site, vous pouvez demander des prestations supplémentaires à votre agence pour toutes modifications ou même pour ajouter ou supprimer une page. 

    Un site web pour être trouvé facilement et rapidement (avec un bon référencement naturel)

    Un site internet permet d’être trouvé plus facilement. Cela permet d’élargir votre cible car il sera plus facile d’atteindre des internautes de régions différentes, voire même de pays différents. Vous pourrez des prospects plus facilement et sans limite géographique. Plus votre référencement naturel (SEO) sera poussé et travaillé et plus les pages de votre site sera mis en avant par les moteurs de recherche. 

    Un site internet pour interargir avec votre communauté

    Un site internet permet d’interagir avec votre communauté et les futurs clients de votre entreprise sur des sujets variés en lien avec votre activité. 

    Être présent en ligne vous permet d’être accessible tout le temps et n’importe où. En ajoutant une page de contact, cela offre la possibilité aux visiteurs du site de communiquer avec vous et d’obtenir des précisions. Les internautes pourront communiquer avec vous plus facilement et ils pourront vous poser des questions. Les call-to-action (CTA), bouton d’appel à l’action en français, sont des éléments visuels cliquables. Ils redirigent les visiteurs vers votre formulaire de contact ou vos offres. Il participe à la transformation de votre audience en prospect qualifié (lead). 

    De plus, il est souvent conseillé d’inclure une page blog au site web. Ainsi, le site pourra être alimenté de “contenus chauds” avec les articles publiés au minimum une fois par mois. Les sujets des articles doivent être liés à votre activité. Ils permettent de partager des informations avec les visiteurs. Dans cette section, vous aurez la possibilité de partager des explications sur la RSE et l’écoconception par exemple. 

    La publicaion d’articles est essentiel pour générer du trafic sur votre site internet. Cela favorise le référencement naturel de votre site sur les moteurs de recherche. On vous explique dans un de nos articles comment optimiser le SEO

    Vous pourrez ensuite relayer vos articles sur les réseaux sociaux, ce qui générera encore plus de trafic vers votre site.  Des liens internes et externes doivent être intégrés afin de favoriser le référencement naturel et de renvoyer vers les différentes pages de votre site internet. 

    Pour trouver des idées de contenus, faites un travail de réflexion sur les mots-clés les plus recherchés dans les moteurs de recherche en utilisant des outils comme Semrush ou Keyword Surfer ou en tapant simplement des mots et des phrases dans Google ou même sur Youtube

    Un site internet pour mieux connaître votre audience

    Le site internet procure de nombreuses informations sur votre audience grâce à des outils comme Google Analytics 4 ou des alternatives que vous pouvez retrouver dans notre article dédié à ce sujet.

    Ces outils sont configurables sur votre site et servent à analyser : 

    • Le comportement des internautes
    • Les sources de trafic 

    Toutes ces données permettent d’adapter le contenu aux besoins de la cible et de comprendre ce qui fonctionne ou non sur le site internet. 

    La web analyse est la mesure, la collecte, l’analyse et le reporting des données internet permettant de comprendre et d’optimiser les usages web. 

    L’analyse de données permet de répondre à ces questions :

    • D’où viennent mes visiteurs ? 
    • Que font les visiteurs sur mon site ? 
    • Pourquoi les visiteurs quittent-ils mon site sans action ?
    • Quels éléments attirent les visiteurs ? 
    • Les leviers marketing les plus performants ? 

    On peut récupérer des données en fonction de l’audience, de l’acquisition, de la conversion et du comportement. Une fois ces données récoltées, on pourra effectuer un ciblage plus précis et mieux connaître les visiteurs. 

    La création d’un site internet participe au développement de votre activité. Cette démarche a évidemment un coût et demande un investissement de la part de l’entreprise. Néanmoins, il existe des solutions pour financer votre projet web. 

    Un site internet apporte de nombreux avantages et constitue un réel support pour le développement d’une entreprise. Le site doit être beau visuellement mais il doit être également bien construit avec une arborescence stratégique et un bon référencement. Il est aussi important de bien définir vos besoins et vos objectifs avant de créer votre site. Experte en création de sites internet, l’agence Colibri Communication vous accompagne dans la construction de votre site internet

    Vous avez un projet de création de site web écoconçu ? N’hésitez pas à nous contacter pour échanger de votre projet web. 

    Les alternatives à Google Analytics pour être conforme à la CNIL

    Les alternatives à Google Analytics pour être conforme à la CNIL

    Google Analytics interdit par la CNIL 

    Dans une société digitalisée, les données sont omniprésentes et parfois même source de trafique (reventes sans respect du RGPD). Si celles-ci sont bien gérées et sécurisées, elles permettent aux entreprises d’être plus efficientes et plus compétitives. Dès lors, disposer de données sur son site web permet d’améliorer l’expérience utilisateur et de gagner en visibilité.

    Les sites web constituent le cœur de la présence digitale d’une entreprise. En effet, ils sont la vitrine digitale d’une organisation permettant de mettre en avant sa mission, ses produits et services. Il est donc important d’analyser les données récoltées avant de faire évoluer la stratégie digitale. Cela permettra d’avoir un site plus performant et de mieux comprendre vos utilisateurs. 

    Cookies et données personnelles

    Lorsqu’un internaute navigue sur un site internet, ses données sont enregistrées, grâce au navigateur qui stocke les “cookies”. Ainsi, les outils d’analyse permettent de mieux identifier le comportement des internautes afin de proposer du contenu plus personnalisé. Étant un outil gratuit et très puissant, Google Analytics est devenu indispensable aujourd’hui pour bon nombre d’entreprises. Il permet de collecter et d’analyser des données relatives au trafic et à l’activité d’un site internet. Ensuite, ces données collectées serviront à faire évoluer votre stratégie digitale. 

    Néanmoins, la légalité de Google Analytics a été remise en cause début 2022 par la CNIL, obligeant à se tourner vers d’autres alternatives européennes respectueuses du RGPD (Règlement sur la Protection des Données). Dans ces conditions, cette décision pose des problèmes juridiques aux entreprises qui doivent s’adapter.

    RGPD : Régulation du numérique en Europe et en France

    Face à la digitalisation de notre société, de nombreuses régulations ont vu le jour en Europe et en France comme le RGPD. Entré en application en 2018, le RGPD, Règlement Général pour la Protection des Données, est une régulation européenne qui aide les entreprises à protéger les données collectées.

    Qui est concerné par la RGPD?

    Tout organisme, quel que soit sa taille, son pays d’implantation et son activité, peut être concernéAinsi, est concerné tout organisme public ou privé traitant des données personnelles dans l’Union Européennes et si l’activité cible des résidents européens (par exemple : un site e-commerce d’une entreprise établie en Chine qui propose des produits livrés en France doit respecter le RGPD).

    La CNIL : Autorité indépendante de l’état qui régule les données personnelles en France

    La CNIL réaffirme que « le contexte juridique s’adapte pour suivre les évolutions des technologies et de nos sociétés » depuis la publication du guide pour les TPE et PME. Cela concerne l’utilisation accrue du numérique, le développement du e-commerce, la relation client, les informations confidentielles de vos collaborateurs, le recrutement…

    En France, c’est la CNILCommission Nationale de l’Informatique et des Libertés, qui joue le rôle de régulateur des données personnelles.

    Données personnelles à sécuriser

    Les données personnelles désignent toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable. Ces informations peuvent concerner l’adresse postale, l’adresse mail, le numéro de téléphone, la date de naissance, les abonnements à un magazine, un numéro client…

    Il est possible de collecter ces données mais leur traitement doit avoir un objectif légal et légitime qui dépendra de votre activité professionnelle. 

    La CNIL veille au respect du RGPD. Ce règlement incite à plus de transparence avec les clients, salariés, prospects, fournisseurs.

    Il comporte plusieurs avantages : 

    • Renforce la confiance 
    • Gagner en efficacité et en productivité
    • Meilleure gestion de votre entreprise 
    • Améliorer la sécurité des données de l’entreprise (se développer sereinement)
    • Rassurer vos clients et développer votre activité 
    Protection des données personnelles_ RGPD_CNIL-Google Analytics_Agence de communication responsable-Web marketing_agence digitale_Google Analytics interdit par la CNIL

    C’est quoi exactement Google Analytics ?

    Nous définirons Google Analytics comme étant un outil d’analyse des données des sites web. C’est-à-dire qu’il permet, de disposer d’un suivi statistique de l’activité d’un site, génère des statistiques et analyse le comportement des internautes. 

    Données qui étaient disponibles sur Google Analytics

    • La perte de trafic, 
    • Le nombre de sessions et de visites sur votre site, 
    • La durée moyenne de passage des visiteurs du site, 
    • Les raisons de la baisse de trafic, 
    • Le parcours de l’utilisateur sur le site web,
    • L’endroit où on perd les utilisateurs,
    • De quelle région du monde vient l’internaute… 

    Analyser un site avec Google Analytics permettait :

    • d’avoir une vue globale des indicateurs,
    • de mieux comprendre ce qui est performant,
    • de voir ce qui peut être amélioré,
    • d’obtenir un aperçu de l’état du site, 
    • d’améliorer le référencement naturel SEO, 
    • de disposer de statistiques de fréquentation d’un site web,
    • de voir où vont les internautes après être allé sur la page d’accueil,
    • de connaître le taux de sortie.
    Anonymisation des données personnelles_RGPD_Pas de transfert des données hors de l'Union Européenne_digital agency

    En somme, toutes ces données permettent d’adapter régulièrement votre site et votre stratégie digitale. Ainsi, cet outil a donc tout pour plaire, mais son utilisation est désormais compromise. 

    Utilisation de Google Analytics remise en question par la CNIL

    Depuis février 2022, la légalité de Google Analytics est remise en question en Europe. En effet, des mises en demeure ont été envoyées par la CNIL contre des sites web français utilisant Google Analytics. En raison du transfert de données vers les Etats-Unis,  la CNIL a affirmé que l’usage de Google Analytics constituait une violation du RGPD. Par ailleurs, l’Autriche, la France et l’Italie ont jugé illégale l’utilisation de Google Analytics.  

    Dès lors, il devient impossible d’utiliser cet outil. En effet, le 23 juin 2022, des plaintes ont par exemple été déposées auprès de la CNIL contre 42 médias pour utilisation illégale de l’outil américain.

    Que reproche la CNIL à Google Analytics?

    La CNIL juge illégaux les transferts de données vers les Etats-Unis. Elle impose aux gestionnaires de site web français de se conformer au RGPD et de ne plus utiliser cet outil.

    Pour utiliser Google Analytics, il est nécessaire de s’inscrire et l’identifiant unique attribué aux visiteurs et les données associées sont transférés par Google aux Etats-Unis. De plus, la CNIL affirme qu’il n’est pas possible de paramétrer Google Analytics afin d’éviter le transfert de données hors de l’Union européenne.

    Quelles solutions restent-ils pour être conforme au RGPD ? 

    Paramétrer Google Analytics est-il insuffisant?

    Selon la CNIL, « la simple modification du paramétrage de Google Analytics n’est pas suffisante pour être en conformité avec le RGPD« . En effet, il semble que la modification du paramétrage des conditions de traitement de l’adresse IP ne suffit pas car les données continuent d’être transférées aux Etats-Unis.

    Solution complexe : utilisation d’un proxys

    La CNIL propose une solution opérationnelle : l’utilisation d’un proxy ou serveur mandataire pour rompre le lien direct entre le terminal de l’internaute et les serveurs de Google. Pour ce faire, la CNIL a listé les mesures nécessaires à la mise en place d’un proxy qui demeurent complexes et coûteuses.

    Changer d’outil web analytics, trouver une alternative responsable

    Il existe de nombreuses alternatives à Google Analytics. La CNIL invite à se tourner vers d’autres solutions qui ne transfèrent pas les données personnelles en dehors de l’Union européenne. Ainsi, l’autorité française a mis à disposition une FAQ sur l’utilisation de Google Analytics ainsi qu’une liste d’outils alternatifs. On vous en donne quelques-uns juste en dessous :

    Abla Analytics

    Abla est un outil de mesure d’audience de sites internet respectant le RGPD et les recommandations de la CNIL. Les données sont anonymisées et hébergées en France chez OVH et Scaleway. De plus, cet outil est compatible avec les CMS comme WordPressWooCommerce …

    Il offre une utilisation simple et une interface de qualité. De plus, cet outil est 100% made in France, développé par la start-up Marseillaise Astra Porta.

    Il est possible de tester Abla gratuitement pendant 30 jours. Vous disposez d’un quota gratuit de 5.000 pages vues mensuelles. Au-delà, vous serez facturé à partir de 6€ HT /mois en fonction de votre trafic.

    Matomo (ex Piwik)

    Créé par un Français, le siège social de Matomo est situé en Nouvelle-Zélande. Matomo signifie “honnêteté” en japonais. Il s’agit d’un des outils les plus utilisés après Google Analytics. Vos données sont enregistrées sur votre propre serveur et sont donc protégées car vous en gardez le contrôle. 

    Cet outil open source est gratuit et simple à installer. Toutefois, les fonctions de Matomo sont moins détaillées et moins précises que Google Analytics mais il est possible d’ajouter des plugins. Ces fonctionnalités sont payantes comme par exemple l’activité Log à 29 euros par an, WooCommerce Analytics à 39 euros par an… Donc cela peut vite coûter cher si on veut plus de fonctionnalités.

    Autres outils de mesure d’audience présentés par la CNIL :

    Analytics Suite Delta de AT Internet 

    Outil français.

    SmartProfile Net Solution Partner

    Outil français. Les tarifs varient entre 50 et 950 euros.

    Piwik Pro Analytics Suite

    Outil polonais. Devis personnalisé.

    Thank-you Analytics

    Outil français. Demande de demo possible. 

    Wizaly

    Outil français. Demande de demo possible. 

    Eulerian

    Outil français. Version gratuite (analyse parcours client) et pro à 2900 euros par mois

    Tableau comparatif Web Marketing Data Analyse Google Analytics

    Les plugins WordPress aussi impactés 

    Les plugins de web analyse sont aussi impactés par la décision de la CNIL. En effet, de nombreux outils sont liés à Google Analytics remettant en cause leur utilisation. Il existe des alternatives qui sont conformes au RGPD et sont simples d’utilisation comme par exemple :

    Independent alternative

    Plugin conforme au RGPD téléchargeable sur WordPress. Cet outil est une bonne alternative à Google Analytics et est fait exclusivement pour WordPress. Le tableau de bord semble simple d’utilisation.

    Clicky by Yoast

    Plugin conforme au RGPD téléchargeable sur WordPress.  Il a été créé par Yoast qui a des produits pour le SEO, bien connus sur WordPress et que vous utilisez peut être déjà. De plus, ses fonctionnalités font de cet outil une bonne alternative à Google Analytics (qui existe depuis presque aussi longtemps). Clicky propose : 

    • Un suivi simple des liens sortants 
    • Des cartes thermiques 
    • Un aperçu du trafic en direct 
    • Calcul du taux de rebond

    Jetpack WordPress.com Stats :

    Plugin téléchargeable sur WordPress. C’est un bon plugin si vous n’avez pas besoin d’analyses très détaillées et que vous voulez un aperçu de ce qui se passe sur votre site. 

    En résumé, ce plugin permet d’améliorer la sécurité, les performances et la croissance de votre site. De plus, plusieurs outils gratuits disponibles et possibilités d’acheter d’autres outils pour plus de fonctionnalités (pour 4.95 à 9.95 dollars par mois)

    Un mot pour la fin …

    Il est important de suivre régulièrement l’actualité du numérique qui évolue constamment et la CNIL peut être amenée à apporter de nouvelles obligations et à interdire certains outils. 

    Ainsi, choisissez votre outil web analytic en fonction de vos besoins et selon les fonctionnalités proposées. De plus, n’oubliez de vérifier si les plugins utilisés sur vos sites WordPress sont liés ou non à Google Analytics. Dès lors, il vaut mieux opter pour une entreprise française ou européenne qui offre une utilisation simple et des services similaires à ceux de Google Analytics. Et, le plus important reste bien sûr de s’assurer que cet outil est accepté par la CNIL et respecte le RGPD. Pour ce faire, vérifiez sur le site de chacun des outils ou consultez la liste fournie par la CNIL.

    Enfin, n’hésitez pas à faire appel à nos consultants pour vous mieux appréhender les enjeux RGPD, SEO afin de gagner en visibilité dans une démarche responsable. 

    Les avantages d’un site internet pour une entreprise

    Réussir l’écoconception de son site web

    Vous êtes sur le point de créer le site Internet de votre entreprise ou de votre collectivité. Cependant, une question vous taraude et vous empêche de sauter le pas : comment créer un site web écologique ?

    Le digital fait partie intégrante de la stratégie pour booster votre visibilité. Il n’est pas envisageable d’espérer se passer d’un site web. Mais où l’on ne peut pas non plus fermer les yeux c’est sur les impacts environnementaux du numérique ! Alors que l’écologie est au cœur des préoccupations de notre société et de notre Gouvernement, les sites web, eux, passent souvent à la trappe lorsque nous cherchons les domaines sur lesquels nous pourrions agir pour adopter un comportement numérique responsable.

    Dans cet article, nous vous aidons à comprendre la loi REEN promulguée le 15 novembre 2021, visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France. Le but est de tenir compte de ce texte de loi dans vos démarches afin de construire un site web durable, c’est-à-dire moins polluant et moins énergivore.

    Formation professionnelle_ecoconception de support de communication_concevoir des supports de communication écoresponsables_Site web écoresponsable_numérique responsable

    Sommaire :

    Qu’est-ce que le numérique responsable ?  

    La loi REEN pour réduire l’empreinte environnementale du numérique

    Les impacts environnementaux du numérique en quelques chiffres

    Réussir l’écoconception de son site web : 5 points essentiels

    • Choisir un hébergement écoresponsable
    • Créer un site responsive
    • Compresser les contenus visuels et audiovisuels
    • Privilégier un codage sobre et efficace
    • Ne pas laisser les contenus s’accumuler

    Bien s’entourer : faire appel à Colibri Communication

    Qu’est-ce que le numérique responsable ?

    Le numérique responsable est une approche qui permet de développer un site Internet avec une empreinte écologique moindre, tout en étant optimisé pour le web tant au niveau du contenu que de la performance.

    Le but n’est pas de vous mettre des bâtons dans les roues, mais bien de faire du numérique responsable votre meilleur atout !

    Opter pour l’écoconception web participe à la Responsabilité Sociétale des Entreprises. En effet, vous faites partie des acteurs majeurs de la transition numérique écologique. Alors, développer un site web durable et transparent, c’est vous engager à penser sa création afin qu’il profite à votre entreprise, tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources.

    La loi REEN pour réduire l’empreinte environnementale du numérique

    Tandis qu’en 2019, le numérique était responsable de 2 % des émissions de gaz à effet de serre, (selon le Rapport d’Information sur l’empreinte environnementale numérique) on estime qu’il pourrait atteindre les 7 % d’ici 2040, soit un pourcentage supérieur à celui émis par le transport aérien qui s’élève actuellement à 4,7 %.

    C’est pour lutter contre cette croissance aussi exponentielle que dangereuse que la loi promulguée le 15 novembre 2021 « vise à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France ».

    Loin d’être une option, l’écoconception web est désormais un véritable enjeu à prendre en compte sans plus tarder pour participer à la transition numérique écologique.

    Les impacts environnementaux du numérique en quelques chiffres

    Le collectif Green-IT mesure l’ampleur des dégâts causés par l’utilisation abusive du numérique et nous partage des chiffres alarmants.

    En 2019, dans le monde, la fabrication et l’utilisation du numérique polluait autant que 180 millions de véhicules.

    La fabrication des équipements est responsable, à elle seule, de 59 % à 84 % de l’empreinte écologique du digital.

    Agence digitale rennes_agence web saint malo_Site web_ site internet_numérique responsable_éco-conception web_ éco responsable_Agence de communication à Saint Méloir des Ondes_Agence de communication Saint-Malo_site web responsive

    Réussir l’écoconception de son site web : 5 points essentiels

    Notre but n’est pas de vous accabler, mais bien de vous accompagner dès lors que vous prenez l’initiative de lutter contre ce désastre écologique. Colibri communication comme Green-IT vous recommande de « réduire les besoins des services numériques via leur écoconception ».

    Mais concrètement, comment s’y prendre ?

    Développer un site web sans aucune compétence n’est pas envisageable. Alors, avant de vous lancer, nous vous recommandons fortement de vous former. Afin de répondre à vos besoins, Colibri Communication vous propose un catalogue de formations professionnelles pour vous apprendre à développer votre entreprise écoresponsable et à intégrer la Responsabilité Sociétale des Entreprises, un sujet qu’il est important de maîtriser dès lors que vous vous engagez dans une démarche durable.

    En attendant le début de votre formation, voici sans plus attendre 5 points à prendre en compte pour créer un site web à faible impact environnemental :

    1. Choisir un hébergement éco-responsable

    Favoriser le circuit cours et les produit locaux, ça marche aussi sur Internet !

    Alors, lorsque vous choisissez l’hébergeur de votre site, assurez-vous qu’il est localisé en France ou en Europe. Nous avons trop tendance à penser que le numérique ne pollue pas, simplement car il est majoritairement dématérialisé. Pourtant, les centres de données (aussi appelés « datacenters ») sont bel et bien essentiels à la maintenance de votre site.

    Comme mentionné dans l’article 25 du texte de loi, il est impératif de « promouvoir des centres de données et des réseaux moins énergivores ». Il est donc crucial de vous assurer que ces derniers sont alimentés par des énergies renouvelables afin de réduire leur empreinte environnementale.

    La loi REEN prévoit également « la récupération de chaleur des centres de données dans les plans climat-air-énergie (PCAET) élaborés par les EPCI » ainsi que « l’élaboration de stratégies numériques durables par les collectivités ».

    Pour la dimension sociétale, privilégiez un service client disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et par téléphone qui pourra vous aider en cas d’urgence.

    2. Créer un site responsive

    Que l’on souhaite construire un site web durable ou non, ce paramètre est crucial. Si vos pages ne s’affichent pas sur tous types d’écrans ou émettent plus de 5 secondes à charger, il y a de fortes chances que les internautes ferment l’onglet et n’y retournent plus. Or, l’expérience utilisateur n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui, car des dizaines de sites sont disponibles et prêts à prendre votre place.

    3. Compresser les contenus visuels et audiovisuels

    Pour le bien de vos affaires et de la planète, veillez à ne pas surcharger votre site et à adopter la politique du « simple et efficace ».

    La tendance minimaliste est de plus en plus appréciée, et elle vous veut du bien ! Éviter les fonctionnalités gadgets vous permet de réduire la consommation d’énergie de votre site Internet jusqu’à 45 %.

    Pour y parvenir, la compression gzip est votre meilleure alliée. Il vous suffit de l’activer afin de voir le temps de chargement de votre site baisser, parfois de manière spectaculaire.

    Compresser les images et faire en sorte que la qualité des vidéos s’adapte aux appareils rend votre site plus performant tout en offrant un contenu de qualité et en réduisant votre empreinte carbone.

    La rédaction web est également un point crucial à ne pas négliger. Réussir la qualité de contenu de votre site web écoresponsable vous permettra d’améliorer le référencement naturel (SEO). Offrez à votre site web la visibilité qu’il mérite !

    4. Minimiser les code : privilégier la sobriété numérique

    Chaque caractère compte, car chacun représente 1 octet. Plus l’expérience utilisateur est simple, plus le nombre de requête est réduit. En effet, lorsqu’un internaute navigue sur une page de votre site Internet, une requête HTTP ou  HTTPS est automatiquement envoyée au serveur web.

    Si vous avez déjà un site, il y a fort à parier que le nombre de caractères présents et donc la rédaction web puisse être revu à la baisse. Vous l’aurez compris, la clef d’un site web durable n’est autre que la simplicité !

    5. Ne pas laisser les contenus s’accumuler : faire le tri!

    Votre site doit évoluer en même temps que votre entreprise. C’est pourquoi au moins deux fois par an, il est important de prendre le temps de faire le ménage et de retirer les contenus qui ne sont plus à jour.

    S’il est primordial de proposer de la valeur ajoutée à votre audience, éviter à vos lecteurs de se perdre parmi vos centaines d’articles datés l’est tout autant ! N’oubliez jamais que le trop est l’ennemi du bien. La surinformation disponible sur Internet fait fuir plus qu’elle n’inspire confiance, alors évitez l’accumulation de données.

    Ce point rejoint la question des centres de données : ne pas surcharger votre site participe à limiter leur consommation d’énergie.

    Bien s’entourer : faire appel à Colibri Communication

    Chez Colibri Communication, nous nous engageons à sensibiliser les utilisateurs du numérique à son impact environnemental. C’est pourquoi nous souhaitons vous aider à conjuguer réussite professionnelle et comportement écologiquement responsable

    Écoconception de votre site, rédaction de contenu optimisé pour le web et stratégie de communication font partie des services que nous vous proposons pour un accompagnement aussi complet qu’efficace.

    Alors,contactez-nous dès maintenant pour accomplir vos projets en accord avec vos valeurs et avec la loi REEN.

    Nous sommes ravis de travailler avec vous et de participer au développement de votre activité.

    4 Règles d’Or pour faire vivre son site web éco-responsable

    4 Règles d’Or pour faire vivre son site web éco-responsable

    Comment faire vivre son site web éco-responsable ? 

    Avoir un site web éco-responsable c’est bien, le faire vivre c’est mieux. Pour répondre aux besoins des internautes, les fidéliser et aussi améliorer votre référencement, il convient de mettre à jour régulièrement le contenu de son site web.

    Et oui, une fois votre site web mise en ligne, l’aventure ne fait que commencer ! Pour continuer à être présent sur les moteurs de recherches et aux yeux de vos clients vous devez trouver de nouveaux contenus à publier dans la durée. Des contenus que vous pourrez partager sur les réseaux sociaux.

    Pour booster votre SEO (référencement naturel), voici 4 règles d’Or de community manager à garder précieusement :

    N°1 : STratégie de l’inbound responsable

    La relation avec vos prospects et vos clients est à construire sur la durée. Véritablement, en se concentrant sur les besoins essentiels de votre communauté. Et pour cela, il faut se mettre à la place de l’autre, se fondre dans son quotidien et les accompagner au jour le jour pour anticiper leurs questions et leur fournir des réponses.

    Autrement dit, un plan d’inbound responsable suppose qu’on prévoit de s’adapter continuellement pour documenter, outiller, éclairer nos cibles. Vertueusement, généreusement, dans une logique de don. Il est là le message : DONNEZ DU SENS, partagez vos connaissances et votre expertise pour leur faciliter la vie ! S’écarter du « je » pour devenir  » nous » : une communauté.

    N°2 : Un contenu de qualité

    Vous pouvez publier de veilles actualités mais une bonne centaine d’autres sites auront la même idée. Pour gagner en efficacité et de façon durable, investissez dans des dossiers de fond qui feront la différence. C’est un effort à consentir car vous serez vite assis sur une mine d’or pour capter du trafic qualifiée et des liens entrants. Et ça, ce sont autant de signaux qui plaise à notre « ami » Google.

    Mieux vaut un contenu avec des références enrichies au fil du temps sur votre cœur d’activité qu’une course à l’actualité. Investissez dans du contenu à forte valeur ajoutée.  Chaque entreprise a donc la possibilité de devenir un média à part entière sur internet. Écrire, produire du contenu, oui mais pas n’importe comment. Michèle Meillac de Colibri communication vous conseille « Laissez parler votre personnalité, on vient pour vous, pour votre esprit car vous êtes unique. Jouez la proximité et soyez VRAI(E). »

    N°3 : Un contenu varié et équilibré

    Michèle Meillac de Colibri communication distingue 4 types de contenus :

    1.  Contenu relationnel : des études de cas, des témoignages, des avis d’expert, de l’HUMAIN quoi !
    2.  Contenu aspirationnel : des vidéos, des guides, des articles sur l’expérience utilisateurs autour de la marque …
    3.  Contenu transactionnel : des glossaires, foire aux questions (F.A.Q.)…
    4.  Contenu d’acquisition : concours, mooc (cours) en ligne, conférence filmée…

    C’est la variété et l’équilibre des contenus qui vous offrira la possibilité de mettre régulièrement votre site à jour avec de nouvelles publications. L’astuce ? ne jamais poster deux contenus d’un même type de suite !

    N°4 : Un calendrier éditorial

    L’outil pour tenir le rythme et surtout ne pas le perdre est le calendrier éditorial. Un calendrier sur lequel vous planifier le type de contenu à mettre en ligne avec les sujets que vous devrez traiter. Pensez à le mettre à jour et à le suivre scrupuleusement pour faire vivre votre site.

    + Plus d’informations découvrez les formations professionnelles digitales (programme sur-mesure sur demande) en présentiel ou à distance contactez l’agence Colibri communication.

    Grandes tendances digitales pour 2018

    Grandes tendances digitales pour 2018

    Pour cette nouvelle année Colibri communication, l’agence de communication éco-responsable de Saint-Malo, vous propose de découvrir les grandes tendances digitales pour 2018.

    Le sujet prépondérant de l’année est bien évidemment l’avènement des smartphones. Nous avons maintenant les chiffres qui prouvent que le smartphone est véritablement le premier écran (Cf. Baromètre numérique de l’ARCEP –  CREDOC).

    smartphone _agence de communication saint-malo_Tendances digitales 2018_Colibri communication

    En théorie, vous les commerçants, vous avez dû anticiper cette « digitalisation des entreprises » avec la mise en application de la loi finance du 1 Janvier 2018 et l’obligation d’utiliser un logiciel de caisse sécurisé et certifié.

    Si cela peut vous rassurer, vous les TPE, PME et grandes entreprises vous avez aussi un agenda chargé avec la nouvelle règlementation sur la protection des données. La RGPD est assurément un sujet très préoccupant pour les entreprises mais dont l’impact sera moindre pour les commerçants et artisans (Cf. Règlement Européen : se préparer en 6 étapes de la CNIL).

    Se former au digital _ Agence de communication à Saint-Malo_Colibri communication

    Puisque la digitalisation des entreprises se met tranquillement en place, autant voir le bon côté des choses et en profiter pour développer durablement votre utilisation des outils et supports numériques.

    Voici ma liste des 7 chantiers numériques incontournables à mettre en place pour 2018 :

    Chantier numérique #1 : Créer ou optimiser votre site web pour mieux correspondre aux attentes des « mobinautes ».

    Le smartphone est maintenant le premier écran, devant l’ordinateur et la TV, il convient donc de s’assurer que votre activité est visible auprès des utilisateurs de mobiles. Votre site internet doit s’afficher sur les smartphones et être optimisé en termes de mise en page, de temps de chargement …

    La création ou la refonte de votre site web devra impérativement se faire en intégrant en priorité l’expérience utilisateur mais aussi les contraintes d’affichage des smartphones.

    Chantier numérique #2 : Tester la prise de commande ou la réservation en ligne.

    Une fois que vous aurez optimisé votre site web pour les téléphones mobiles pourquoi ne pas proposer à vos clients la possibilité de commander, réserver ou même prendre rendez-vous en ligne ?

    Chantier numérique #3 : Mettre en place un programme de fidélité dématérialisé.

    Profitez du remplacement de vos cartes ou coupons de fidélisation par des solutions mobiles. Ces solutions sont plus pratiques pour les consommateurs qui vont gagner du temps et vous permettre de mieux comprendre et gérer les habitudes de vos clients.

    Chantier numérique #4 : Affiner votre stratégie de création de trafic en point de vente à l’aide des offres géolocalisées.

    Si vous avez complété les trois premières tendances, c’est que vous êtes persuadé de l’importance des smartphones dans les habitudes des consommateurs. Autant capitaliser et mettre en place des actions pour créer du trafic, notamment avec des emailing ou des SMS géolocalisés.

    Chantier numérique #5 : Augmenter votre visibilité en utilisant les médias sociaux.

    Qui dit smartphone dit forcément réseaux sociaux. Les médias sociaux sont un levier de visibilité à une échelle locale mais aussi nationale. Il n’est jamais trop tard pour se lancer surtout si vous voulez développer votre activité et toucher de nouvelles cibles. Il sera d’autant plus simple de prendre la parole, que tout peut se faire depuis un simple smartphone.

    Chantier numérique #6 : Initier le contact avec vos clients à travers les applications de messagerie.

    Une fois que vous avez bénéficié des attraits des réseaux sociaux, et que vous maîtrisez les codes de communication, plus rien ne peut vous arrêter! L’étape suivante est de développer votre activité sur les applications de messagerie, celles-là même qui caracolent en tête des téléchargements. Pour se faire, rien de plus simple : vous créer un compte pro (ex :  activer la messagerie depuis votre page Facebook) puis d’afficher le code 2D sur votre porte d’entrée, vitrine ou comptoir.

    Chantier numérique #7 : Maitriser les contenus visuels.

    Une fois que vous aurez pris vos marques avec des photos inspirantes, passez à l’étapes suivantes et maitriser les nouveaux contenus visuels : expérimenter des formats de contenu plus engageants. La vidéo et les gifs sont des formats qui génèrent le plus d’engagements.

    Bien évidement, cette liste n’est ni exhaustive ni restrictive. Si vous le souhaitez, vous pouvez commencer directement par le chantier #3 ou sauter les étapes que vous pensez déjà maîtriser. L’important est de se fixer des objectifs réalistes et par exemple de vous donner comme ambition de compléter un chantier par trimestre ou soyons fous par mois ! Non seulement vous aurez la satisfaction de monter en compétences sur les outils numériques, mais vous développerez la visibilité de vos activités tout en rajeunissant votre image et donc augmenterez votre attractivité.

    FONCEZ, VOUS AVEZ TOUT À GAGNER