Transition écologique et communication responsable

    Transition écologique et communication responsable

    Agir pour la transition écologique avec une communication responsable. 

    La transition écologique représente l’une des préoccupations majeures de nos sociétés. Nous vous avions déjà expliqué le concept de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), qui est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. La RSE représente l’une des réponses au phénomène de transition écologique et celle-ci est notamment appliquée dans la communication. 

    Transition écologique

    Qu’est-ce que la transition écologique?

    La transition écologique est “une évolution vers un nouveau modèle économique et social, un modèle de développement durable qui renouvelle nos façons de consommer, de produire, de travailler… pour répondre aux grands enjeux environnementaux, ceux du changement climatique, de la rareté des ressources, de la perte accélérée de la biodiversité…”.

    Les effets de la transition écologique sont de plus en plus prégnants. On a bien vu cet été, se multiplier les canicules, la sécheresse, les feux de forêts et la pollution. On s’aperçoit dès lors qu’il s’agit d’un problème global et que nou devons tous agir pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. 

    Ainsi, c’est dans ce contexte de transition écologique que Colibri communication, l’agence de communication responsable propose des solutions aux enjeux environnementaux. 

    Notre société fait face à de nombreuses crises : 

    • Environnementale
    • De ressources
    • Démographique
    • Sanitaire
    • Sociale 
    • Politique
    Engagements RSE Agence Colibri Communication Ressources renouvelables

    Le rapport du Giec confirme que le changement climatique concerne le monde entier, qu’il faut s’adapter et surtout que nous devons agir maintenant.

    Tout ceci est peu réjouissant… Mais, restons optimistes, car rien n’est joué et chacun peut encore agir à son échelle. Des initiatives voient d’ailleurs le jour un peu partout dans le monde que ce soit au niveau des entreprises, des organisations, des startup et des individus. C’est ce qu’ont décidé de faire certaines agences et entreprises en adoptant une communication responsable. 

     

    La communication est de plus en plus utilisée pour répondre à de nouveaux défis écologiques. La communication responsable est l’une des actions possibles pour agir à notre échelle contre le réchauffement climatique. Les entreprises et notamment les agences peuvent adapter leur communication aux enjeux environnementaux dans une démarche RSE. La communication a aujourd’hui des responsabilités importantes. Elle permet notamment de faire passer des valeurs écoresponsables et grâce au numérique responsable d’élargir la portée de ses messages.

    Actions contre le réchauffement climatique

    Même si on se sent souvent impuissant face au réchauffement climatique, une prise de conscience s’est amplifiée au cours de ces dernières décennies. En effet, les citoyens agissent de leur côté en utilisant leur pouvoir d’influence sur les marques et les entreprises. Ce nouveau comportement oblige les marques récalcitrantes, le greenwashing à revoir leur mode de fonctionnement et leur mode de production. 

    Les marques arrêtent les emballages plastiques, optent pour des sourcing locaux et Français, revoient leur système de fabrication et de distribution pour répondre aux usages… En parallèle, les marques de vêtements tentent de devenir plus éthiques en passant au slow fashion. Il y a donc une véritable prise de conscience des entreprises face aux enjeux environnementaux. 

    Les entreprises ont dû s’adapter face au changement de comportement des consommateurs devenus plus sensibles aux questions environnementales. On parle d’ailleurs de consom’acteurs pour désigner ces consommateurs qui ont pris conscience de leur influence. Selon le cabinet L’ObSoCo83% de Français affirment vouloir vivre dans une société avec moins de consommation tandis que 72% souhaitent opter pour une consommation responsable

    Communication responsable

    La communication responsable ou “Slow communication” consiste à communiquer en prenant en considération les aspects environnementaux et sociaux. Il s’agit de communiquer en appliquant les principes RSE dans lesquels l’éthique et la transparence sont essentiels. 

    La communication responsable s’est développée en incorporant la démarche RSE grâce à de bonnes pratiques. Celles-ci impliquent le respect de valeurs éthiques, la transmission d’un message porteur de sens, l’écoconception et le choix de pratiques numériques responsables.

    Mise en place d’une communication responsable

    La mise en œuvre d’une communication responsable implique une transformation profonde des valeurs mais aussi de la stratégie de communication et du fonctionnement d’une entreprise. La fonction de communication est en pleine transition. Dans son guide sur la communication responsable, l’Ademe affirme que la communication responsable doit se mettre en place. Celle-ci est plus sensible aux enjeux écologiques, plus à l’écoute des autres, et doit revoir la manière de délivrer des messages. 

    La communication responsable intègre : 

    • La communication sur les enjeux et les démarches RSE des entreprises
    • La transparence et l’authenticité des messages
    • La communication responsable visant à limiter les impacts de la communication : 
      • Consommation de ressources naturelles (énergie, papier, emballages…)
      • Utilisation de produits nocifs ou dangereux (encres, solvants) 
      • Gestion des déchets 
      • Pollution liée à la fabrication et aux transports

    Eviter le greenwashing

    Une communication responsable est une force et un levier de transformation pour les entreprises. Néanmoins, si votre souhait est de déployer une communication plus responsable, il faut éviter de tomber dans le greenwashing

    Qu’est-ce que le greenwashing ? “Le greenwashing est une stratégie marketing utilisée par une entreprise ou toute autre organisation pour redorer, ou plutôt verdir, son image.” (GreenPeace)

    Si vous voulez en apprendre plus sur le greenwashing l’Ademe a publié un guide “Anti Greenwashing”. Ce guide aide à réconcilier les messages de communication et l’écologie. 

    Ce document met en avant les signes de mauvaises habitudes menant au greenwashing tels que :

    • Le mensonge : Démarche de développement inexistante, produit ou service faussement présenté comme écologique
    • Les promesses disproportionnées
    • Des mots vagues dans le message
    • Des informations insuffisantes ne permettant pas en quoi le produit ou la démarche est écoresponsable
    • Un faux label
    • Des preuves inexistantes
    Greenwashing

    La communication responsable permet aux entreprises un faible impact environnemental et sociétal d’en faire la mise en avant. Mais une communication mal construite autour de vos produits ou services peut être nocif pour votre entreprise. A l’inverse, si vous prenez le temps de construire une stratégie de communication pertinente et cohérente, il sera plus facile de communiquer sur vos valeurs et de mettre en place une démarche RSE. Pour ce faire, vous pouvez vous rapprocher d’agences spécialisées en RSE. L’agence Colibri Communication met à profit son expertise pour vous aider à mettre en place une stratégie de communication écoresponsable et à atteindre vos objectifs.

    L’importance de la stratégie de communication responsable pour un impact positif

    L’importance de la stratégie de communication responsable pour un impact positif

    Qu’est-ce que la stratégie de communication responsable pour un impact positif? 

    La communication responsable prend en compte des enjeux économiques, écologiques et sociétaux. Ainsi, certaines entreprises choisissent d’adopter une communication éco-responsable en veillant à leur impact au travers de l’éco-conception de leurs outils et actions.

    Tous supports de communication, print comme digital, ont un impact sur l’environnement. Il revient alors aux entreprises d’adapter leur stratégie afin d’en limiter les effets. Les développements des technologies font que les sites web, l’utilisation des réseaux sociaux et l’envoi de mails augmentent de façon exponentielle. Voici quelques chiffres pour illustrer l’impact de nos usages :

    Ainsi, toutes les actions et outils utilisés par une entreprise ont un impact réel sur l’environnement. Il devient alors capital de mettre en place une stratégie de communication éco-responsable.

    Pourquoi adopter une stratégie de communication éco-responsable ?

    La crise climatique est devenue l’un des enjeux majeurs de notre société. La prise de conscience écologique s’est accentuée ces dernières années notamment par les mouvements menés par des jeunes comme Greta Thunberg. En septembre 2019, un sondage réalisé par Ipsos mettait en évidence que l’environnement et l’écologie étaient devenus l’une des premières sources de préoccupation des Français. Toutes les générations étant concernées par cette crise, des actions à impact positif doivent être déployées par les Etats, les entreprises et aussi individuellement. 

    Les consommateurs préfèrent d’ailleurs de plus en plus se tourner vers les entreprises éco-responsables. Il est alors nécessaire de positionner la communication afin qu’elle relaie vos engagements et devienne plus durable. Pour cela, il convient de mener des actions de communication démontrant que votre entreprise a bien pris en compte les enjeux environnementaux liés aux impacts de son activité.

    Dans cette optique, vous vous devrez de définir une stratégie qui comportera quatre points clés :

    1. Mesurer l’impact des actions sociétales et environnementales engagées par votre organisation en prenant en compte le cycle de vie de vos produits ou services et pas uniquement leurs usages
    2. Améliorer les impacts environnementaux de vos moyens de communication
    3. Communiquer sur vos engagements à travers vos campagnes afin de construire une image de marque forte et en adéquation avec vos valeurs en faveur de la réduction de la pollution et des gaz à effet de serre
    4. Mettre en place et suivre des indicateurs de performance économiques, écologiques et sociétales
    Stratégie de communication responsable_Développement de site web écoresponsable_Plan de communication_Externaliser votre communication

    Bâtir une stratégie de communication écologique en 4 étapes :

    L’éco-conception de vos outils de communication se fera aussi bien sur des supports imprimés que digitaux. Cette démarche éco-conçue permet de réduire l’impact environnemental de votre stratégie de communication.

    1. Positionner son activité en fonction des besoins

    Construire une stratégie de communication, c’est se poser des questions sur son entreprise et son environnement de façon à identifier les forces et axes d’amélioration de votre communication.

    • Quels sont mes produits / services ?
    • Quels sont les besoins du marché sur mon secteur ?
    • Quelles sont les usages et canaux de distribution éco-responsables ?
    • Comment se positionnent les différentes parties prenantes (collectivités, partenaires, fournisseurs, concurrents…) ?
    • Qu’est-ce que font apparaître les analyses interne et externe ? …

    L’audit de communication

    La première étape consiste à réaliser un audit, véritable état des lieux pour positionner votre organisation. Ensuite, vient l’étape de définition de vos objectifs et d’identification de vos futurs clients. Ce ciblage permettra de répondre au mieux à leurs attentes et d’assurer la réussite de votre stratégie éco-responsable.

    Le plan de communication

    Maintenant que vous avez défini vos objectifs et vos cibles, il est temps de mettre en place le plan de communication avec les axes de communication. Vous venez de définir à qui vous voulez apporter votre aide alors chaque message sera unique selon le type d’audience.  Vous pourrez ensuite choisir les canaux de diffusion et planifier vos moyens de communication à travers le plan de communication. Il est possible de décliner vos campagnes de communication sur différents canaux print ou digitaux qui varieront selon vos objectifs, vos cibles et les messages à diffuser.

    2. Éco-conception des supports de communication papier et numérique responsable

    Si les supports papier reste un pilier de votre stratégie de communication eco-friendly et que vous ne pouvez vous en passer, vous pourrez rester aligner avec vos engagements environnementaux en diminuant la quantité de prospectus, flyers et compensez l’empreinte carbone.

    Vous pouvez également réduire l’impact de vos campagnes papier en diminuant les conséquences écologiques de sa fabrication. Une forêt durablement gérée, renouvelée et située le plus proche possible du destinataire final sera toujours préférable. Ensuite, vérifiez le format d’impression, qui devra être, de préférence, standard pour éviter tout gâchis de papier. 

    Vérifiez également l’origine du papier et privilégiez les pâtes à papier issues de la filière du recyclage. Privilégiez les encres écologiques, c’est-à-dire, végétales ou à base d’eau. Dans tous les cas, choisissez de travailler avec une imprimerie écoresponsable signataire d’une charte environnementale ou bénéficiaire d’un écolabel. Vous pouvez également diminuer la quantité d’encre utilisée en faisant le choix assumé d’un média publicitaire moins consommateur de ressources. 

    Pour une campagne de communication écoresponsable, le premier levier est d’améliorer le ciblage des campagnes publicitaires. Pour cela, étudiez mieux vos futurs clients, ce qui vous permettra non seulement de réduire le nombre de mails et spots publicitaires envoyés, mais aussi de diminuer vos coûts de fonctionnement et d’augmenter vos taux de conversion.

    Sur le plan digital également, vous pouvez diminuer votre impact environnemental grâce aux bonnes pratiques du numérique responsable.

    Envoyer des emails moins carbonés

    Pour envoyer un email à faible empreinte écologique, commencez par réduire son poids en diminuant le nombre d’images, en les compressant, ou en utilisant des formats moins consommateurs en octets. 

    Préférez également le texte simple au texte mis en forme (gras, italique, mots soulignés, etc.). De même, pour les pièces jointes, des liens hypertextes renvoyant vers des plateformes dédiées au stockage des fichiers seront préférables à l’ajout direct du fichier au sein de l’email.

    En outre, mettez régulièrement à jour votre base de données email afin de n’envoyer que la quantité nécessaire.

    Créer un site web écologique

    Ici, le mot-clé est la simplification. Commencez par favoriser des contenus au design simple et non surchargé. Limitez le nombre d’options disponibles et rationalisez les liens en vous limitant uniquement à ceux qui sont vraiment utiles. Limitez le nombre d’images et compressez-les grâce à des outils spécialisés. Limitez l’apparition de scripts et privilégiez un codage simple orienté vers le mobile.

    Pour en apprendre plus, vous pouvez retrouver des articles sur la création de site web éco-responsable sur notre blog. 

    3. Transparence : Communiquer sur ses engagements responsables

    Être transparent sur vos actions éco-responsables améliorera votre e-réputation. Commencez par être fier de vos nouvelles avancées et intégrez-les à votre philosophie d’entreprise. Il faut que votre communication retranscrive votre intention d’une consommation énergétique raisonnée.

    À travers tous les médias web et les médias sociaux, faites preuve d’une communication responsable  : soyez en cohérence avec vos valeurs. Créez des campagnes d’impact minimal sur les réseaux sociaux et affichez toujours les résultats de vos efforts, en encourageant vos prospects à vous suivre. Montrez-leur qu’ils peuvent vous faire confiance en matière de rationalisation des ressources et optimisez votre communication marketing en ce sens :

    • Parlez du nombre d’emails inutiles que vous avez économisés cette année ainsi que du nombre de tonnes de CO2 que cette économie représente.
    • Affichez fièrement votre choix d’un datacenter écoresponsable et local.
    • Montrez les diverses économies en ressources de votre site web, de votre dernière campagne publicitaire tournée localement, etc. 

    En ce qui concerne votre campagne papier, adoptez un design et une identité visuelle en cohérence avec les valeurs que vous cherchez à mettre en avant : papier recyclé, design sobre privilégiant le texte, nombre d’illustrations limitées, couleurs aux teintes monochromes à base d’encre végétale, etc.

    4. Analyser les performances de votre stratégie de communication

    Maintenant que vous avez élaboré votre stratégie, n’oubliez pas d’analyser les retours et résultats de votre communication responsable. Comment faire ? Vous aurez besoin de déterminer des indicateurs clés de performance ou KPI (Key Performance Indicator). Ces données vous permettront d’évaluer l’efficacité des actions de communication, l’empreinte écologique puis sociétale de vos campagnes et l’accomplissement de vos objectifs. C’est aussi un moyen pour voir ce qui ne fonctionne pas et d’améliorer vos prochaines communications.

    Comment récolter ces retours ? Il vous suffit d’analyser votre impact écologique, d’échanger avec vos clients en demandant des retours, au travers de discussions, de sondages ou de questionnaires. Le petit + : Ces échanges permettront de renforcer vos liens avec votre communauté. Ces précieux avis vous permettront aussi attirer de potentiels clients.

    5. Choisir une agence de communication écologique

    La stratégie de communication est essentielle pour votre activité, elle vous permet de gagner en visibilité, développer votre clientèle qui partagent vos valeurs et de partager vos pratiques écologiques.

    Notre agence de communication est actrice de la transition écologique. Ensemble, notre accompagnement vous permettra de faire évoluer et pérenniser votre entreprise et vos projets. Les services que nous proposons sont tous ancrés dans une démarche éco-responsable :

    L’Agence Colibri Communication, spécialisée dans le développement durable et la RSE, vous accompagne dans votre stratégie de communication. Nous sommes à vos côtés tout au long de votre développement en proposant des solutions éco-responsables.

    Réussir l’écoconception de son site web

    Réussir l’écoconception de son site web

    Vous êtes sur le point de créer le site Internet de votre entreprise ou de votre collectivité. Cependant, une question vous taraude et vous empêche de sauter le pas : comment créer un site web écologique ?

    Le digital fait partie intégrante de la stratégie pour booster votre visibilité. Il n’est pas envisageable d’espérer se passer d’un site web. Mais où l’on ne peut pas non plus fermer les yeux c’est sur les impacts environnementaux du numérique ! Alors que l’écologie est au cœur des préoccupations de notre société et de notre Gouvernement, les sites web, eux, passent souvent à la trappe lorsque nous cherchons les domaines sur lesquels nous pourrions agir pour adopter un comportement numérique responsable.

    Dans cet article, nous vous aidons à comprendre la loi REEN promulguée le 15 novembre 2021, visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France. Le but est de tenir compte de ce texte de loi dans vos démarches afin de construire un site web durable, c’est-à-dire moins polluant et moins énergivore.

    Formation professionnelle_ecoconception de support de communication_concevoir des supports de communication écoresponsables_Site web écoresponsable_numérique responsable

    Sommaire :

    Qu’est-ce que le numérique responsable ?  

    La loi REEN pour réduire l’empreinte environnementale du numérique

    Les impacts environnementaux du numérique en quelques chiffres

    Réussir l’écoconception de son site web : 5 points essentiels

    • Choisir un hébergement écoresponsable
    • Créer un site responsive
    • Compresser les contenus visuels et audiovisuels
    • Privilégier un codage sobre et efficace
    • Ne pas laisser les contenus s’accumuler

    Bien s’entourer : faire appel à Colibri Communication

    Qu’est-ce que le numérique responsable ?

    Le numérique responsable est une approche qui permet de développer un site Internet avec une empreinte écologique moindre, tout en étant optimisé pour le web tant au niveau du contenu que de la performance.

    Le but n’est pas de vous mettre des bâtons dans les roues, mais bien de faire du numérique responsable votre meilleur atout !

    Opter pour l’écoconception web participe à la Responsabilité Sociétale des Entreprises. En effet, vous faites partie des acteurs majeurs de la transition numérique écologique. Alors, développer un site web durable et transparent, c’est vous engager à penser sa création afin qu’il profite à votre entreprise, tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources.

    La loi REEN pour réduire l’empreinte environnementale du numérique

    Tandis qu’en 2019, le numérique était responsable de 2 % des émissions de gaz à effet de serre, (selon le Rapport d’Information sur l’empreinte environnementale numérique) on estime qu’il pourrait atteindre les 7 % d’ici 2040, soit un pourcentage supérieur à celui émis par le transport aérien qui s’élève actuellement à 4,7 %.

    C’est pour lutter contre cette croissance aussi exponentielle que dangereuse que la loi promulguée le 15 novembre 2021 « vise à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France ».

    Loin d’être une option, l’écoconception web est désormais un véritable enjeu à prendre en compte sans plus tarder pour participer à la transition numérique écologique.

    Les impacts environnementaux du numérique en quelques chiffres

    Le collectif Green-IT mesure l’ampleur des dégâts causés par l’utilisation abusive du numérique et nous partage des chiffres alarmants.

    En 2019, dans le monde, la fabrication et l’utilisation du numérique polluait autant que 180 millions de véhicules.

    La fabrication des équipements est responsable, à elle seule, de 59 % à 84 % de l’empreinte écologique du digital.

    Agence digitale rennes_agence web saint malo_Site web_ site internet_numérique responsable_éco-conception web_ éco responsable_Agence de communication à Saint Méloir des Ondes_Agence de communication Saint-Malo_site web responsive

    Réussir l’écoconception de son site web : 5 points essentiels

    Notre but n’est pas de vous accabler, mais bien de vous accompagner dès lors que vous prenez l’initiative de lutter contre ce désastre écologique. Colibri communication comme Green-IT vous recommande de « réduire les besoins des services numériques via leur écoconception ».

    Mais concrètement, comment s’y prendre ?

    Développer un site web sans aucune compétence n’est pas envisageable. Alors, avant de vous lancer, nous vous recommandons fortement de vous former. Afin de répondre à vos besoins, Colibri Communication vous propose un catalogue de formations professionnelles pour vous apprendre à développer votre entreprise écoresponsable et à intégrer la Responsabilité Sociétale des Entreprises, un sujet qu’il est important de maîtriser dès lors que vous vous engagez dans une démarche durable.

    En attendant le début de votre formation, voici sans plus attendre 5 points à prendre en compte pour créer un site web à faible impact environnemental :

    1. Choisir un hébergement éco-responsable

    Favoriser le circuit cours et les produit locaux, ça marche aussi sur Internet !

    Alors, lorsque vous choisissez l’hébergeur de votre site, assurez-vous qu’il est localisé en France ou en Europe. Nous avons trop tendance à penser que le numérique ne pollue pas, simplement car il est majoritairement dématérialisé. Pourtant, les centres de données (aussi appelés « datacenters ») sont bel et bien essentiels à la maintenance de votre site.

    Comme mentionné dans l’article 25 du texte de loi, il est impératif de « promouvoir des centres de données et des réseaux moins énergivores ». Il est donc crucial de vous assurer que ces derniers sont alimentés par des énergies renouvelables afin de réduire leur empreinte environnementale.

    La loi REEN prévoit également « la récupération de chaleur des centres de données dans les plans climat-air-énergie (PCAET) élaborés par les EPCI » ainsi que « l’élaboration de stratégies numériques durables par les collectivités ».

    Pour la dimension sociétale, privilégiez un service client disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et par téléphone qui pourra vous aider en cas d’urgence.

    2. Créer un site responsive

    Que l’on souhaite construire un site web durable ou non, ce paramètre est crucial. Si vos pages ne s’affichent pas sur tous types d’écrans ou émettent plus de 5 secondes à charger, il y a de fortes chances que les internautes ferment l’onglet et n’y retournent plus. Or, l’expérience utilisateur n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui, car des dizaines de sites sont disponibles et prêts à prendre votre place.

    3. Compresser les contenus visuels et audiovisuels

    Pour le bien de vos affaires et de la planète, veillez à ne pas surcharger votre site et à adopter la politique du « simple et efficace ».

    La tendance minimaliste est de plus en plus appréciée, et elle vous veut du bien ! Éviter les fonctionnalités gadgets vous permet de réduire la consommation d’énergie de votre site Internet jusqu’à 45 %.

    Pour y parvenir, la compression gzip est votre meilleure alliée. Il vous suffit de l’activer afin de voir le temps de chargement de votre site baisser, parfois de manière spectaculaire.

    Compresser les images et faire en sorte que la qualité des vidéos s’adapte aux appareils rend votre site plus performant tout en offrant un contenu de qualité et en réduisant votre empreinte carbone.

    La rédaction web est également un point crucial à ne pas négliger. Réussir la qualité de contenu de votre site web écoresponsable vous permettra d’améliorer le référencement naturel (SEO). Offrez à votre site web la visibilité qu’il mérite !

    4. Minimiser les code : privilégier la sobriété numérique

    Chaque caractère compte, car chacun représente 1 octet. Plus l’expérience utilisateur est simple, plus le nombre de requête est réduit. En effet, lorsqu’un internaute navigue sur une page de votre site Internet, une requête HTTP ou  HTTPS est automatiquement envoyée au serveur web.

    Si vous avez déjà un site, il y a fort à parier que le nombre de caractères présents et donc la rédaction web puisse être revu à la baisse. Vous l’aurez compris, la clef d’un site web durable n’est autre que la simplicité !

    5. Ne pas laisser les contenus s’accumuler : faire le tri!

    Votre site doit évoluer en même temps que votre entreprise. C’est pourquoi au moins deux fois par an, il est important de prendre le temps de faire le ménage et de retirer les contenus qui ne sont plus à jour.

    S’il est primordial de proposer de la valeur ajoutée à votre audience, éviter à vos lecteurs de se perdre parmi vos centaines d’articles datés l’est tout autant ! N’oubliez jamais que le trop est l’ennemi du bien. La surinformation disponible sur Internet fait fuir plus qu’elle n’inspire confiance, alors évitez l’accumulation de données.

    Ce point rejoint la question des centres de données : ne pas surcharger votre site participe à limiter leur consommation d’énergie.

    Bien s’entourer : faire appel à Colibri Communication

    Chez Colibri Communication, nous nous engageons à sensibiliser les utilisateurs du numérique à son impact environnemental. C’est pourquoi nous souhaitons vous aider à conjuguer réussite professionnelle et comportement écologiquement responsable

    Écoconception de votre site, rédaction de contenu optimisé pour le web et stratégie de communication font partie des services que nous vous proposons pour un accompagnement aussi complet qu’efficace.

    Alors,contactez-nous dès maintenant pour accomplir vos projets en accord avec vos valeurs et avec la loi REEN.

    Nous sommes ravis de travailler avec vous et de participer au développement de votre activité.