La responsabilité sociétale des entreprises : Comment communiquer sur sa démarche RSE

    La responsabilité sociétale des entreprises : Comment communiquer sur sa démarche RSE

    La prise de conscience des problèmes environnementaux et sociétaux est en forte progression et témoignent de l’ampleur des événements que nous vivons. Elle place chacun : citoyen, salarié, consommateur, parent, chef d’entreprise, collectivité … devant les conséquences de ses actes et décisions notamment devant la question : “Que puis-je faire ?”. Notre modèle économique fondé sur une croissance potentiellement infinie est en pleine mutation, il montre ses faiblesses et menacent l’avenir de notre planète.

    De plus en plus d’entreprises s’engagent dans une démarche développement durable et mettent en place des actions de communication RSE (responsabilité sociétale des entreprises).

    Une fois mise en place comment communiquer sur sa démarche RSE ?

    Communiquer sur sa démarche RSE_Colibri-communication_Michèle-Meillac_Agence-rse-rennes_Communication-rse_stratégie-rse_marketing-responsable_Créer son rapport RSE_Marketing responsable

    Le processus de mobilisation dans la démarche RSE

    La démarche RSE prend racine dans votre mission : que fait votre entreprise, à quoi elle sert pour la société. Et votre vision durable : pourquoi votre entreprise fait ce qu’elle fait, vers quoi elle aspire pour la société. Le chef d’entreprise et de sa direction vont initier le processus. Les collaborateurs vont poursuivre cette mobilisation et permette qu’elle s’épanouisse..

    Une croissance infinie dans un monde fini n’est plus possible

    Le monde change rapidement et avec lui une nouvelle ère voit le jour. Vous le savez, le réchauffement climatique avec ses défis géopolitiques et sanitaires a commencé. Les rapports du GIEC sont alarmants. Les conséquences sont désastreuses au niveau environnemental avec la déforestation et son impact sur la biodiversité par exemple ; au niveau géopolitique avec les conflits sur les ressources naturelles et au niveau sociétal avec les mouvements migratoires intenses. L’agence Européenne pour l’environnement rassemble depuis 1994 les données de 32 pays et démontre les impacts croissants sur l’environnement. Une croissance infinie dans un monde fini n’est plus possible.

    Des parties prenantes qui se mobilisent et qui se réinventent

    La mobilisation des acteurs du développement durable s’accélère. La co-création d’un nouveau monde fondée sur l’équilibre des ressources naturelles, le partage, l’ouverture des cultures, la considération des différences des peuples, l’égalité femme-homme, la protection des richesses locales, le bonheur… L’article de l’AEE (agence Européenne pour l’environnement) propose plusieurs pistes à ce sujet. La conduite du changement est lancée et c’est collectivement que nous allons faire émerger les meilleurs idées pour agir rapidement et avec plus d’impact positif. L’émergence de nouveaux modèles se met en place.

    Entreprise écoresponsable_Colibri communication_ Agence de communication_Responsabilité sociétale des entreprises_RSE_Créer son entreprise_Saint-Malo_Rennes_Dinard_Dinan_Paris_Consultant RSE Rennes

    Instaurer une démarche RSE au sein de son entreprise ou de sa collectivité implique un réel engagement. Celui de prendre des mesures concrètes pour répondre aux enjeux sociétaux, environnementaux et économiques sur le long terme. Une dynamique va alors se mettre en place avec vos parties prenantes : collaborateurs, clients, fournisseurs, acteurs du territoire… C’est ainsi que les stratégies d’entreprises et politiques publiques évoluent en écoutant et répondre aux attentes durables et résilientes.

    Pourquoi communiquer sur sa démarche Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) ?

    En France, la communication est encadrée par différentes réglementations : la loi française (L 121-1 et suivants du Code de la consommation), la loi européenne, les recommandations de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), la norme ISO 14021 et les avis du Conseil National de la Consommation (CNC).

    Une fois mise en place et évaluée, il s’agit de faire connaître et de partager la démarche RSE, ses objectifs et les moyens mis en œuvre à tous les acteurs concernés. L’appropriation de la communication RSE par tous est d’autant plus simple qu’elle est exposée de manière transparente, accessible et cohérente. Communiquer sur sa démarche permet également de rassurer l’ensemble des collaborateurs sur le bienfondé du changement en mettant en avant les bénéfices et améliorations attendus. Les collaborateurs pourront ainsi mieux anticiper les évolutions et la transition sera facilitée.

    Participer à résoudre les défis planétaires

    La communication RSE est un vecteur essentiel. Elle contribue aux avancées positives et permet d’essaimer les bonnes pratiques pour accélérer la transition écologique. Comme tous les acteurs économiques, les entreprises font l’objet d’attentes croissantes de la part des consom’acteurs et subissent des pressions de plus en plus marquées sur leur façon d’exercer leur métier. Le greenwashing est dénoncé, mettant en exergue les nombreux produits et services présentés comme “écologiques”, “verts”, “propres” alors qu’il s’agit de produits et de services polluants (voitures, produits chimiques, dérivés du pétrole…) ou à faible impact écologique.

    Sépanouir sur de nouveaux marchés

    Une fois la démarche RSE impulsée et structurée, sa communication peut s’articuler au travers de formats très différents. En réfléchissant en amont au public visé et au format à privilégier, les
    retombées de cette démarche de communication seront plus vertueuses. En interne, une communication réussie favorisera l’adhésion et la compréhension. En externe, la valorisation de
    bonnes pratiques existantes et du plan d’actions pourra constituer un facteur de différentiation auprès de parties prenantes de plus en plus vigilantes sur ces critères.

    Assurer la pérennité de l’entreprise

    Une enquête menée par France Stratégie et réalisée sur un très large échantillon de plus de 8 500 entreprises a mis en exergue que les entreprises engagées dans des pratiques RSE sont en moyenne de 13 % plus performante que les autres. La question n’est donc plus de savoir si les entreprises qui initie une démarche RSE reste performante mais plutôt comment y parvenir et communiquer dessus.

    communiquer sur sa démarche RSE_Rapport RSE_RSE_Demarche RSE_RSE pour les entreprises_communication responsable_graphiste_graphisme_logo_logo marque

    Comment communiquer sur ses engagements RSE ?

    Vous avez mis en place des objectifs et des moyens pour faire évoluer et progresser votre entreprise vers une démarche RSE. Mais comment mettre en valeur ce pilier dans votre entreprise et faire rayonner vos engagements ? Colibri Communication vous donne quelques conseils pour communiquer sur votre impact positif à vos parties prenantes et à votre clientèle de manière authentique, raisonnée et efficace.

    La communication responsable permet de mesurer et de suivre la réduction des impacts environnementaux, sociaux et sociétaux. Elle délivre un message clair mettant en avant les moyens que l’entreprise a mis en œuvre pour atteindre une amélioration continue de ses pratiques. La communication responsable va jusqu’au bout de cette démarche en privilégiant la diffusion de ses messages sur des supports éco-conçus. Elle n’utilise pas les arguments écologiques pour falsifier les actions et refuse de faire la promotion de comportements qui impactent négativement l’Homme et l’Environnement.

    La communication RSE est clé pour faire évoluer l’offre de produit et/ou service de l’entreprise, mais également mieux appréhender la demande des clients. A travers cette démarche responsable, c’est la cohérence votre raison d’être et les pratiques de l’entreprise qui se trouve renforcée. L’amélioration des pratiques permet également de faire émerger de nouvelles opportunités. La RSE est un facteur de différenciation et favorise le développement de relations de confiance avec vos clients, vos salariés, vos fournisseurs, mais aussi les collectivités territoriales ou les financeurs par exemple.

    Le rapport RSE n’est pas que l’alfa et l’oméga de la communication responsable

    En France, les lois Grenelle II de 2010 et Transition énergétique pour la croissance verte, obligent certaines entreprises à rédiger un rapport RSE. Il s’agit soit des entreprises cotées en bourse, avec un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros soit des entreprises ayant une masse salariale supérieure à 500 employés. Ces obligations de transparence en matière de déclaration de performance extra-financier (DPEF) ont pour objectif de présenter les évolutions sociales, sociétales et environnementales du modèle économique de l’entreprise.

    Le rapport RSE est de plus en plus souvent initié par les TPE et PME. « Bien souvent, les TPE n’en ont pas conscience qu’elles ont déjà initié une démarche RSE et ne la valorisent pas. La RSE des grandes entreprises se voit davantage car elles communiquent plus qu’une PME. » Michèle Meillac, Fondatrice de Colibri communication. Bénéfique pour la performance, la compétitivité et la notoriété ; la démarche développement durable est nécessaire pour accélérer la transition écologique, sociétale et économique.

    Communiquer sur ses engagements RSE représente une volonté de transparence, véritable levier pour évoluer sur de nouveaux marchés. Le rapport RSE n’est pas que l’alfa et l’oméga de la communication responsable. Chaque entreprise peut commencer à tout moment à formaliser puis à communiquer sur ses engagements. Les actions liés à la démarche RSE s’inscrivent dans le temps. L’ensemble des critères et des bénéfices se mesurent chaque année.

    Les informations à communiquer dans une démarche RSE

    Les clients et investisseurs sont attentifs aux preuves d’authenticité sur les engagements des entreprises en matière de développement durable. La norme internationale ISO 26 000 relative à la responsabilité sociétale des organisations doit également contribuer à mettre en cohérence les engagements existantes par un discours plus clair et une relation renouvelée avec les parties prenantes.

    Au niveau de l’entreprise, la communication responsable repose sur plusieurs grandes étapes :

    1. La préparation : Identifier et hiérarchiser ses enjeux
    2. Le déploiement : Mettre en place une organisation développement durable
    3. La mesure : Évaluer et retro agir
    4. Le reporting et la communication : Évaluer et retro agir

    Au niveau de la conception des messages de communication et des modalités de production, il est important de raisonner à 360°. En choisissant les moyens de communication les plus efficaces mais aussi les plus performants sur les plans social, sociétal et environnemental. Il existe aujourd’hui de nombreux outils de communication éco-conçu comme des site internet, des impression sur papier recyclé, des éco événements…

    Les informations à communiquer dans votre démarche RSE dépendront du niveau de maturité des actions de votre entreprise. Ces informations tournent autour de 7 critères principaux :

    1. La gouvernance
    2. La contribution au développement local
    3. Les droits de l’Homme
    4. Les relations et conditions de travail
    5. Les conditions de travail
    6. L’environnement
    7. Les bonnes pratiques dans les affaires
    8. La protection du consommateur

    L’objectif est de mesurer et d’expliquer l’évolution des actions d’amélioration continue mis en place sur ces sept critères. Comme vous aurez en amont piloter un plan d’actions avec des indicateurs mesurables, il vous sera plus aisé de faire état des évolutions RSE. Lors du bilan du plan d’actions, il est intéressant d’en profiter pour échanger avec les parties prenantes, afin de déterminer des axes de progrès. C’est en instaurant ce cercle vertueux, où chaque action permet de faire une avancée supplémentaire, que le développement durable s’intégrera à votre ADN.

    Pour aller plus loin, dans la réalisation un rapport RSE ; pour communiquer sur votre démarche RSE ou vous former, contactez Colibri Communication pour d’échanger sur votre projet.

    Qu’est-ce qu’une entreprise écoresponsable?

    Qu’est-ce qu’une entreprise écoresponsable?

    Une entreprise écoresponsable se construit sur un modèle durable avec pour mission de limiter son empreinte écologique et environnementale. Au delà de répondre à un vrai besoin, elle a pour volonté d’agir en faveur du développement durable et réfléchie à ses actions et prises de décisions comme une globalité pour un monde plus résilient. Comme l’ADEME, l’Agence de la transition écologique le définit, c’est l’ensemble des activités d’une entreprise écoresponsable doit « prévenir, réduire ou mesurer les atteintes des activités humaines à l’environnement ».

    Les entreprises écoresponsables se basent donc sur une démarche de Responsabilité Sociétales des Entreprises (RSE), et agissent à différents niveaux pour améliorer de façon continue leurs actions.

    La consommation énergétique :

    On retrouve d’abord la consommation énergétique de l’entreprise, pour laquelle l’entreprise peut réfléchir aux différents moyens de moins consommer, mais aussi de mieux consommer, en faisant attention au choix du fournisseur d’électricité, en choisissant des équipements peu énergivores, que ce soit le matériel informatique, l’électro-ménager, les types d’éclairages et d’isolation. La consommation d’eau va de pair avec la consommation électrique et est un autre point important pour l’éco-responsabilité des entreprises.

    L’impact carbone :

    Il y a également l’impact carbone, qui peut être contrôlé en favorisant les transports verts, comme les innovations électriques, le vélo, les transports en commun, mais aussi en étant conscient de l’impact de ses achats. C’est pourquoi les entreprises écoresponsables favorisent l’économie circulaire en choisissant les circuits courts, le local, mais aussi la seconde main ou les matériaux recyclés, qui peuvent être initiée dans le choix des meubles de bureaux. L’impact carbone d’une entreprise évolue également selon son impact numérique.

    Le numérique responsable :

    Aujourd’hui, l’activité numérique est l’une des plus génératrice en terme de gaz à effets de serre, c’est pourquoi les entreprises écoresponsables vont adopter des gestes simples comme le tri des mails ou le choix d’un site internet éco-conçu. En parlant de gestes simples, il est évident qu’une entreprise visant un impact positif doit être engagée dans la gestion des déchets physiques. Pour se faire, elle peut veiller au tri sélectif, au recyclage, et surtout chercher à produire le moins de déchet possible, car le meilleur déchet est celui qui n’existe pas.

    Le sociétal et l’Humain :

    Mais l’éco-responsabilité ne s’arrête pas là. En effet dans le RSE, la notion sociale et humaine occupe une grande partie, lorsque que l’on veut avoir un impact positif sur la planète, il est illogique de négliger l’humain. De ce fait, une part importante des décisions prises par les entreprises vise à favoriser le bien-être au travail, tout en mettant un point d’honneur sur le choix des collaborateurs et des fournisseurs, qui doivent d’une part porter les mêmes valeurs et de l’autre travailler dans des conditions décentes et être rémunérés à juste titre.

    Dans sa finalité, l’entreprise écoresponsable est force d’innovation et d’amélioration pour véhiculer des valeurs positives, et générer un impact moindre sur l’environnement. Par ses actions, elle sensibilise les acteurs qui l’entoure, que ce soit des concurrents, collaborateurs ou clients, et tend à faire passer un message d’engagement pour la durabilité.

    Entreprise écoresponsable_Colibri communication_ Agence de communication_Responsabilité sociétale des entreprises_RSE_Créer son entreprise_Saint-Malo_Rennes_Dinard_Dinan_Paris_Consultant RSE Rennes

    Six étapes de l’idée à la création de valeurs ajoutées :

    Afin d’assurer de la viabilité de son projet, il est nécessaire de réfléchir méticuleusement à la création de son entreprise écoresponsable. Même si l’envie, la passion et la volonté d’agir vous anime, il est impératif de s’attarder sur ces différents points.

    Déployer un business model vertueux

    Le business model est le point de départ pour passer de l’idée à la création d’un business à impact positif. Le business vertueux doit reposer sur une idée originale, innovante, répondre à un besoin réel afin de pouvoir se démarquer et surtout avoir pour finalité d’apporter au monde une réponse durable pour l’Homme, l’Environnement et la Société. Le business model vertueux est la manière la plus sécuritaire d’assurer la viabilité financière de son activité. Pour se faire, il faut d’abord réaliser une étude du marché, afin de pouvoir définir les besoins, une cible et un positionnement. Sans un business model vertueux bien défini, le risque est que l’activité ne soit pas viable ou que vous fassiez du greenwashing. Il sert également à présenter son projet aux différentes parties prenantes : la presse, les collectivités publiques, les futures partenaires et investisseurs de manière claire afin qu’ils comprennent les atouts de votre démarche.

    Incarner des valeurs éthiques et authentiques

    Le pilier du business écoresponsable est de faire bouger les lignes de notre société pour avoir un monde plus respectueux de nos ressources naturelles et des espèces qui peuplent notre planète. Et pour expliquer votre démarche la communication doit refléter vos valeurs éthiques, durables et environnementales. Il faut être conscient des valeurs que vous souhaitez véhiculer et les mettre en avant en communicant, car elles sont un atout et fonde le cœur de votre projet, qui trouvera son public grâce à son authenticité.

    Identifier et intégrer les parties prenantes

    L’objectif est d’instaurer un dialogue avec les parties prenantes de l’entreprise ou de l’organisation pour progresser ensemble et créer de la richesse sur votre territoire. Dans un premier temps, il importe de lister les acteurs de votre projet, qu’ils soient internes (salariés, dirigeants, investisseurs…) ou externes (clients, fournisseurs, collectivités, associations…). S’entourer des bonnes personnes et l’une des clés pour qu’un projet réussisse. Puis formaliser les actions créatrices de richesses locale et/ou nationale.

    Piloter une stratégie au service de la performance économique, sociétale et environnementale

    Même si votre business écoresponsable se construit sur une démarche respectueuse de l’Homme et de l’Environnement, il n’en reste pas moins plus performant. Plus la démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises) est intégrée dans la stratégie, plus l’écart de performance globale est grand. En effet, d’après une étude du Boston consulting group l’écart montre que les entreprises qui intègrent la RSE à leur stratégie sont 13% plus performantes que les entreprises qui ne le font pas. Le modèle « entreprise éco-responsable » permet d’actionner de multiples leviers pour progresser :

    • Préserver la diversité des espèces & les ressources naturelles et énergétiques.
    • Satisfaire les besoins en santé, éducation, habitat, emploi, prévention de l’exclusion, équité.
    • Créer des richesses et améliorer les conditions de vie matérielle.

    Cet engagement est de plus en plus attendu et même exigé par les clients et les directions des achats, les banquiers et assureurs, les pouvoir publics, le grand public et les salariés.

    Créer de la valeur et la partager

    L’ISO 26000 (norme de la Responsabilité sociétale des entreprises) s’appuie sur les parties prenantes : « La responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui : contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société ; prend en compte les attentes des parties prenantes ; respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement ; est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations » (NF ISO 26 000, 2010).

    Conseil en stratégie_Stratégie de communication_Formation professionnelle_Communication responsable_Saint Malo_Rennes_Dinard_Dinan_Paris_Consultant RSE Rennes

    Du fait de leur ADN, les entreprises écoresponsables sont capables d’incarner des «bénéfices » sociaux et environnementaux dans leur quotidien au travers leurs produits et/ou services. Même si le marché du made in France, du Bio, des services, de l’innovation verte a le vent en poupe pour être authentique et durable, il est impératif de créer de la valeur et d’incarner à tout point de vue la démarche RSE autour de votre produit ou service et au sein de votre entreprise. L’étape suivant consiste à communiquer et partager la démarche écoresponsable, notamment en collaborant avec d’autres structures, et essaimant vos pratiques et en échangeant pour sensibiliser à vos actions.

    Progresser dans ces pratiques écoresponsables

    Si vous êtes une entreprise déjà installée depuis un certain temps et que vous souhaitez petit à petit vous tourner vers des pratiques plus responsable pour la planète et l’humain, voici quelques pistes vers pour commencer cette transition. Le but de ces améliorations étant de limiter l’impact sur l’environnement, de consommer moins ou mieux.

    Repenser sa consommation énergétique :

    Nombreux sont ceux qui pratiques déjà ces petits gestes au quotidien comme réduire la consommation électrique, numérique, d’eau, et de chauffage. On peut par exemple, éteindre les éclairages superflus et le matériel électronique en fin de journée, privilégier les appels téléphoniques aux mails et baisser le chauffage. Cela permet d’une part de consommer moins d’énergie, mais aussi de faire des économies sur ses factures. Vous pourrez ensuite vous diriger vers des changements plus impactants, comme les choix de fournisseurs d’énergie verte, de matériaux et d’équipements biosourcés…

    Apprendre à restreindre sa consommation de fournitures :

    Dans les entreprises, il va de soi que les fournitures de bureaux de type papier, encre et matériel bureautique sont indispensables, mais des gestes simples peuvent être initiés. D’abord, imprimer seulement lorsque cela est réellement nécessaire, imprimé en noir et blanc, en recto-verso et privilégier les échanges en face à face ou quelques supports numériques pour communiquer, notamment lorsqu’il s’agit de communication interne.

    Penser à l’économie circulaire :

    L’économie circulaire représente un nouveau modèle économique systémique. La notion d’économie responsable vise à se concentrer sur l’usage et la fonctionnalité. Concrètement, jetez le moins possible et préférez : réparer, recycler et faire usage des compétences, produits ou services de personnes dans un circuit court. Pour la notion de recyclage, on peut d’abord penser aux bacs à tri, et surtout stopper l’utilisation d’objets à usage unique (gobelet, vaisselle, bouteilles d’eau), en mettant en place des fontaines à eau et de la vaisselle lavable. Si un équipement est en panne, réfléchir à le réparer plutôt que de la remplacer, en faisant appel à des experts qualifiés. Il est important de faire marcher l’économie locale en choisissant des entreprises ou associations proches de chez nous, ce qui limite les déplacements et donc les émissions de carbone.

    Les émissions de carbone :

    Le choix du transport peut facilement être amélioré, notamment en utilisant les transports en communs, le vélo, la marche et les trottinettes. Si la voiture est indispensable, pourquoi ne pas penser au covoiturage ? Pour ce qui est des émissions liées aux achats, consommer local semble encore être la meilleure solution, avec des modes de consommations alternatives comme la seconde main ou la récupération. On peut envisager également l’intégration de plats végétariens dans le self de l’entreprise, s’il en possède un.

    L’aspect de bien-être au travail :

    Pour terminer, vous pouvez discuter des solutions à mettre en place inhérentes au bien-être des salariés au sein de votre entreprise. En organisant des réunions, des questionnaires et en favorisant la communication, des modifications pourront surement être apportées, notamment au niveau de l’espace de travail, de l’équipements, de l’organisation, des services proposés par l’entreprise ou bien de l’ambiance de travail.

    Mettre en place une signalétique durable éco-conçue

    Mettre en place une signalétique durable éco-conçue

    Mettre en place une signalétique durable éco-conçue est une façon d’aborder une démarche responsable. Cela permet à votre entreprise de se démarquer et d’être revalorisée. Le choix du matériel, du design de la signalétique, de la réflexion menée et de vos prestataires, aura un impact direct sur l’empreinte environnementale de votre entreprise. Le projet de mettre en place une signalétique durable éco-conçue entre dans la démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de votre organisation.

    L’agence Colibri Communication répond à vos questions pour vous accompagner dans votre stratégie de développement durable afin de mettre en place une signalétique éco-conçue.

    Pourquoi mettre en place une signalétique éco-conçue ?

    Pour répondre à une démarche RSE

    A l’ère de la transition énergétique, il est nécessaire de mettre en pratique des actions responsables pour l’environnement mais aussi de responsabiliser les parties prenantes sur leur impact écologique. Il est important de minimiser ses consommations et de guider les organisations vers une démarche plus responsable.

    Pour limiter le gaspillage

    Mettre en place une signalétique éco-conçue avec des matériaux écologiques ou biosourcés favorise sa réutilisation. En effet, les ressources naturelles ne sont pas inépuisables et faire le choix de matériaux issus de source durablement gérée comme le bois est un réel atout. Aussi bien pour les matériaux respectueux de l’environnement, que pour la durée de vie et le recyclage.

    Pour valoriser votre entreprise

    Cela permet de sensibiliser le public, les clients et les parties prenantes internes aux enjeux du développement durable et de l’éco-conception. Cette démarche principalement en accord avec vos valeurs, peut aussi vous démarquer face à des organisations qui n’ont pas encore initié de démarche RSE.

    Création graphique_designer graphique_branding_image de marque_éco conception_charte graphique_création de logo

    Comment mettre en place une signalétique durable ?

    Mettre en place des objectifs de communication avec votre équipe

    Tout support de communication est conçu pour répondre à des objectifs de communication. Votre stratégie de communication bien définit permettra de poser l’utilité d’une signalétique. Dans sa conception, il est préférable de limiter autant que possible les aplats de couleur lors pour minimiser la consommation d’encre. Ou bien, d’utiliser des encres végétales. Il est important de se concerter et de se poser les bonnes questions afin de mettre en place des objectifs raisonnables et mesurables. Se fera ensuite un diagnostic, afin de savoir si les objectifs ont été atteints ou s’il faut mettre en place des améliorations.

    Bien évaluer la quantité nécéssaire

    Il faut bien déterminer quel sera le contenu et l’emplacement de la signalétique afin de voir quelle quantité est suffisante. Il sera parfois possible d’améliorer le contenu de manière plus synthétique et ainsi de diminuer le nombre de signalétique. Cela vous économisera des dépenses et limitera votre impact écologique.

    Choisir un prestataire responsable

    Privilégiez la collaboration avec un partenaire éco-responsable garantit un engagement pour des pratiques en faveur de l’environnement et du local. Il existe des imprimeries spécialisées et dans une démarche éco-responsable. C’est toujours un plus de collaborer avec des prestataires qui partagent vos valeurs et avec qui l’économie locale est favorisée. Œuvrer avec ce prestataire vous permettra de bâtir un lien de confiance entre organisations locales !

    Choisir des matériaux durables

    Il est important de privilégier le bois labellisé FSC, les papiers durables, les encres végétales, des supports labellisés. En effet, il existe de nombreux matériaux durables comme des panneaux en bois ou à base d’algues, de la colle au ph neutre, ou encore des adhésifs ou des bâches sans PVC qui sont excellents pour mettre en place la signalétique de votre entreprise. 

    Communication rse_stratégie de communication_Signalétique_Développement durable_achat responsable_Enseigne écologique_Agence de communication Paris

    Recycler les matériaux

    Il est possible de donner une deuxième vie à vos outils de signalétique. Bâches, drapeaux, kakémonos… tous peuvent trouver leur place afin d’être recyclés en sac, en trousse ou autres accessoires grâce à des professionnels qui nettoient et sélectionnent les parties exploitables de vos supports de communication pour les transformer. N’est-ce pas beau ?

    De multiples solutions existent pour vous aider à adopter une communication écologique grâce à l’écoconception de votre signalétique écoresponsable. Que cela soit lors de création de support ou de la matérialisation de votre signalétique, l’éco-conception est toujours possible ! Ces petites actions feront partie intégrante de votre démarche RSE.

    Vous avez un projet d’éco-conception de signalétique, rencontrez votre agence de communication responsable.

    Le marketing responsable dans la démarche RSE

    Le marketing responsable dans la démarche RSE

    La démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est de plus en plus présente au sein des organisations. Elle permet de répondre aux nouvelles attentes ainsi qu’aux enjeux de la société. Vous êtes une collectivité, une entreprise ou une association engagée ? Le marketing responsable est donc un élément essentiel à mettre en place au sein de votre organisation.

    Le marketing responsable au coeur de la RSE

    Le marketing responsable, aussi appelé marketing durable, marketing sociétal ou encore marketing éthique, s’inscrit dans une démarche de développement durable. On parle alors de répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre ceux des générations futures. Le marketing responsable en étant placé au cœur de la démarche Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) a pour objectif de promouvoir une consommation plus écologique, plus juste et plus responsable.

    En amont, l’organisation va devoir définir une offre plus responsable afin d’accompagner les consommateurs. Ensuite à choisir des canaux de distribution et de diffusion écoresponsables. Et enfin communiquer de façon responsable. Toutes ces actions sont à adapter aux enjeux du développement durable. Par exemple, en réfléchissant à la manière de :

    • Produire : matières premières, au recyclage, au traitement des déchets, utilisation des ressources naturelles…
    • Communiquer : identité visuelle écoresponsable, site web orienté numérique responsable..
    • Réseauter ou entrer en relation : s’entourer des parties prenantes en phase avec vos valeurs et choisir des partenaires écoresponsables
    • Vendre ses produits avec éthique dans le respect de l’Humain et des ressources naturelles
    • Mesurer votre performance RSE et vos axes d’amélioration

    Le plan d’actions marketing responsable permettra de suivre vos objectifs tout en bonifiant votre impact environnemental. Toutes les opérations marketing responsables menées doivent donc être écoconçues pour présenter ces produits et services respectueux de l’Homme et de l’environnement.

    L’objectif est de fournir des produits ou services qui répondent aux besoins des consommateurs avec un usage. Le marketing responsable ne créé pas le besoin et ne cherche pas la croissance infinie, il répond à un usage durable et respectueux de nos ressources naturelles.

    Pourquoi faire du marketing responsable?

    Une stratégie de marketing responsable, dans la continuité d’une démarche RSE, peut être un véritable atout compétitif pour l’entreprise. À travers des engagements concrets et une communication transparente, l’entreprise peut gagner la confiance de ses parties prenantes et répondre aux enjeux de la société.

    Les bénéfices d’une stratégie de marketing responsable :

    Définition Responsabilité sociétale des entreprises_RSE enjeux et limites_RSO_Développement durable_parties prenantes_Enjeux stratégiques de la RSE_Piliers RSE_Définition RSE_support écoresponsable_site web écoresponsable_green it

    Répondre aux attentes des consommateurs engagés et soucieux de la planète

    Les consommateurs sont devenus beaucoup plus attentif à l’impact écologique et social des biens et services qu’ils consomment. Ils recherchent des entreprises avec de véritables engagements et des actions concrètes en faveur de l’environnement et du développement durable. Selon une étude de l’ADEME, près d’un tiers des consommateurs choisiraient leurs produits selon des critères sociaux et écologiques. Alors pour ne pas risquer d’être boycotté par les consommateurs, il est essentiel d’adopter une communication toujours plus transparente et authentique afin de les fidéliser et gagner leur confiance sur le long terme.

    Répondre aux enjeux de la société

    La société prend tous les jours un peu plus conscience des enjeux de la pollution et du développement durable. Elle change ses modes de consommation et se tourne vers des entreprises responsables et engagées. Le gouvernement Français s’est fixé 17 objectifs de développement durable à atteindre d’ici 2030. Ils couvrent des sujets variés tel que : le climat, la biodiversité, l’énergie, la ressource en eau, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation …

    Augmenter les performances de l’entreprise

    Le marketing responsable améliore les performances financières et économiques de l’entreprise en repensant à la conception des produits et en baissant les coûts de production.

    Selon une étude du gouvernement Français : France Stratégie, les entreprises ayant adopté une stratégie RSE ont vu leurs performances économiques évoluer de 13% en comparaison avec celles qui n’appliquent aucune action en matière de RSE.

    Ces écarts de performance varient en fonction de l’orientation RSE analysée :

    • 5 % pour la « relation client/fournisseur »
    • 8 % pour la « certification environnementale »
    • 9 % pour les « ressources humaines »
    • 20 % pour l’ « aspect sociale ».

    Valoriser l’image de marque

    En valorisant les engagements et les valeurs de l’entreprise tels que le bien-être au travail, le respect de l’environnement ou encore la durabilité et qualité des produits, l’entreprise se différencie de ses concurrents. Elle valorise son image de marque auprès des clients soucieux de l’éthique des marques. Avoir une réputation de marque écoresponsable est un véritable avantage compétitif.

    Mobiliser les collaborateurs et renforcer la culture d’entreprise

    Le marketing responsable, allié avec une communication interne efficace, permettent aux collaborateurs de se sentir impliquer dans un projet porteur de sens, cela passe notamment par la formation.

    Comment faire du marketing responsable?

    Élaborer une stratégie de marketing responsable n’est pas aussi simple que ça ! Les actions et engagements RSE doivent être sincères et mesurables. Exit les pratiques pour se donner une image écologique trompeuse : le greenwashing est à bannir. Soyez authentique avec vos parties prenantes, leurs retours sont de véritables axes d’amélioration et de performance. Je vous invite donc à trouver le juste milieu pour que le marketing soit cohérent avec la démarche RSE mise en place.

    Communication responsable_Communication éco-responsable_éco communication_communication digitale éco-responsable_numérique responsable_Saint-Malo_Rennes

    Le marketing responsable intervient en amont de la démarche RSE. Il doit créer du sens et faire le lien entre la démarche RSE et l’offre de produits et services proposés. Il se joue à la fois au niveau du marketing stratégique et opérationnel.

    Le premier permet d’identifier les grandes orientations à prendre pour que la politique RSE soit alignée avec les valeurs, missions et identité de l’entreprise. Cela passe par le choix d’un positionnement, la définition des actions à mener et la façon de les promouvoir. Mais il ne faut pas se contenter d’un argument « écolo » ou « responsable », il faut apporter un réel bénéfice au client (matériaux plus résistants et solides, meilleure qualité, meilleure durabilité…).

    Le second permet de communiquer au sens large sur la RSE. En effet, dans une stratégie de marketing opérationnel, l’entreprise identifiera les messages à diffuser, le bon rythme, le bon support, afin de faire rayonner ses engagements. Elle devra également choisir des actions marketing responsable et éco-conçu. L’objectif est d’avoir une communication cohérente, en partageant les actions de l’entreprise avec justesse et éthique.

    Pour que la stratégie RSE fonctionne il est donc essentiel de communiquer en toute transparence et humilité. Il est encourageant et naturel de montrer les actions et efforts entrepris sur des problématiques qui intéressent vos consommateurs, telles que le made in France, le local ou encore les changements de matières premières… L’objectif est de montrer que l’engagement de l’entreprise a un véritablement sens. Une bonne communication est essentielle pour promouvoir efficacement la démarche RSE.

    Vous pouvez consulter notre article sur la consommation responsable pour plus d’informations. Nous proposons également des formations aux démarches RSE et à la communication responsable.

    Le marketing durable, la solution d’avenir

    Le marketing, souvent perçu comme un frein à une consommation responsable, peut finalement s’avérer très utile et efficace lorsqu’il est allié au développement durable.

    Pour que la stratégie RSE de l’entreprise fonctionne sur le long terme, il faut que ses engagements aient un véritable sens. Le marketing durable, éthique ou responsable repose sur l’humilité, l’honnêteté et la transparence.

    L’agence Colibri Communication vous accompagne pour mettre en œuvre votre stratégie RSE.

    Ensemble, construisons votre stratégie et son plan d’actions à impact positif !

    Opter pour l’éco-conception de votre site web et la sobriété numérique

    Opter pour l’éco-conception de votre site web et la sobriété numérique

    Le secteur du numérique est extrêmement néfaste pour l’environnement, polluant davantage que le transport aérien civil. Aujourd’hui, 3,7% des émissions de gaz à effet de serre sont issus du numérique et seulement 18% des appareils utilisés sont recyclés.  Il est donc très important que les entreprises réduisent leur pollution numérique pour contribuer à la préservation de notre planète. La sobriété numérique en entreprise est une alternative pour atteindre cet objectif !

    D’autant plus que selon une étude de Global Tolerance, 62% de la génération des milléniaux souhaite travailler dans des entreprises à l’impact social et environnemental positif. Les jeunes cherchent des entreprises qui font de réels efforts pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et pour protéger l’environnement.

    Mais comment allier efficacité et respect de l’environnement ? La réponse est la sobriété numérique. Elle fait partie intégrante de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) et a comme objectif de résoudre les problèmes environnementaux en limitant la consommation de ressources.

    L’Agence Colibri Communication, situé près de Saint-Malo, vous accompagne dans votre stratégie digitale pour minimiser votre impact sur l’environnement, en repensant votre communication et en travaillant sur l’éco-conception de votre site internet.

    Pourquoi opter pour l’éco-conception de votre site web ?

    Il y a en moyenne, 240 millions d’emails envoyés dans le monde chaque minute, chacun correspondant à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes. Les emails envoyés ont donc un impact écologique très important :  ils génèrent 410 millions de tonnes de CO2 par an.

    Or, les consommateurs ne lisent en moyenne que 10% de leurs emails. Ils sont également de plus en plus méfiants quant à la quantité des campagnes de communication et marketing présents sur internet. 30% d’entre eux utilisent même des bloqueurs de publicités. À force de voir des publicités partout sur internet et d’être submergés d’emails, l’attention des consommateurs devient difficile à capter.

    Sites internet_Sites web_Site web éco-responsable_Création sites web_Création site internet_digital éco-responsable_Saint-Malo_Rennes_Dinard_Responsive_WordPress

    Il est plus que nécessaire pour les entreprises de faire des efforts en réduisant la quantité d’email envoyé. La solution est simple : communiquer moins mais mieux. Il est inutile d’envoyer des newsletters ou des emails de promotion tous les jours.

    La sobriété numérique

    La sobriété numérique en communication consiste donc à élaborer une stratégie digitale écoresponsable. L’idée est de réduire le contenu, envoyer moins de messages mais de manière mieux ciblée et de meilleure qualité. Elle vous permettra de mieux capter l’attention de vos clients et vous donner une nouvelle reconnaissance. L’agence Colibri Communication vous aide à mettre en place une stratégie adaptée à votre activité afin d’apporter du contenu personnalisé à chaque client.

    Adopter une communication plus sobre numériquement sera doublement bénéfique pour l’entreprise : en plus de fidéliser les clients grâce à une communication pluse personnalisée, la sobriété numérique est bonne pour l’image de marque de l’entreprise. Comme vous le savez, aujourd’hui “Green is sexy”.

    L’éco-conception de votre site internet, solution pour la sobriété numérique.

    Afin de réduire votre empreinte écologique et environnemental, Colibri Communication vous accompagne dans l’éco-conception de votre site web.

    Site internet_Site web_Sites web éco-responsable_Web design_numérique éco-responsable_Saint-Malo_Rennes_Paris_éco conception web_green it_WordPress

    L’éco-conception consiste à “réduire les impacts environnementaux et économiques des sites et applications en améliorant leur conception et leur réalisation à service rendu équivalent”.

    Étant donné que 45% des fonctionnalités d’un site web sont inutilisées par les utilisateurs, il est nécessaire de les éliminer pour augmenter l’accessibilité. Un site web plus accessible aura l’avantage d’être plus rapide, moins cher, plus efficace et surtout plus écologique.

    Le grand principe de l’éco-conception est donc d’épurer les sites internet pour garder seulement l’essentiel et ainsi miser sur la sobriété fonctionnelle.

    D’autres bonnes pratiques numériques responsables

    Voici une liste d’autres pratiques que vous pouvez adopter au sein de votre entreprise pour réduire votre empreinte carbone :

    • Opter pour l’achat d’appareils d’occasions ou reconditionnés quand nécessaire plutôt que l’achat d’appareils neufs. La fabrication de nouveaux équipements représente 30% à 76% de la pollution numérique.
    • Éviter de multiplier les appareils électriques inutiles
    • Réparer les appareils électriques endommagés au lieu de les jeter
    • Réduire au maximum sa consommation d’électricité : éteindre l’écran d’ordinateur les midis, désactiver le wifi de la box internet quand il n’est pas utilisé, débrancher les appareils électriques non utilisés, utiliser des lumières led dans les bureaux…
    • Optimiser votre boite mail :  interdire l’envoi d’emails sur certaines plages horaires (de 20h à 7h par exemple), limiter les pièces jointes, limiter les emails groupés inutiles, installer un antispam pour éviter le contenu indésirable…
    • Opter pour un moteur de recherche plus écologique, comme Ecosia qui reverse 80% de ses bénéfices à un programme de reforestation et qui plante un arbre pour environ 45 recherches effectuées, ou un moteur de recherche Français comme Qwant, qui respecte davantage la vie privée de ses utilisateurs.
    • Privilégier le stockage des données en local plutôt que sur des clouds

    Opter pour la sobriété numérique en entreprise vous permettra donc de gagner en efficacité tout en respectant l’environnement. N’hésitez pas à prendre contact avec l’Agence Colibri Communication pour adopter une communication plus responsable et respectueuse de notre planète.

    Impulser une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

    Impulser une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

    La RSE ou Responsabilité Sociétale des Entreprises est une mise en pratique des principes du développement durable par les entreprises. Pour les organisations au sens large, on parle de RSO ou Responsabilité Sociétale des Organisations.

    Une entreprise qui pratique la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) a un impact positif sur la société, elle respecte l’environnement tout en étant économiquement viable. Avec ses parties prenantes : collaborateurs, clients, fournisseurs, actionnaires et acteurs du territoire, l’entreprise vapouvoir contruire sa démarche RSE.

    Aujourd’hui depuis la loi Pacte, les attentes sociétales sont de plus en plus importantes. Toutes les entreprise française doivent prendre en considération les enjeux environnementaux et sociaux dans le pilotage de leurs activités.

    Les grandes entreprises et celles cotées en bourse sont soumises à des réglementations spécifiques : le reporting extra-financier ou la déclaration de performance extra-financière (DPEF).

    En tant que parties prenantes : fournisseurs ou sous-traitants des grandes entreprises, les TPE et PME sont donc aussi de plus en plus incitées à adopter une démarche RSE. On le voit par exemple dans les appels d’offre qui demandent de plus en plus de précisions sur les implications environnementales,socialeset de gouvernance.

    Adopter une démarche RSE s’avère être un véritable levier de développement et de performance pour l’entreprise. En plus de créer de la valeur financière, environnementale et sociale, cela valorise l’image de marque.

    L’agence Colibri Communication vous explique comment impulser une démarche RSE au sein de votre entreprise et quels en sont les bénéfices.

    Structurer sa démarche RSE : établir un plan d’action

    La Responsabilité Sociétale des Entreprises est très vaste et touche beaucoup de sujets : environnement, ressources humaines, éthique, gouvernance d’entreprise, droit du travail… Elle est relative à chaque organisation mais elle doit toujours se définir étape par étape, dans un objectif de cohérence globale.

    Démarche RSE_Responsabilité sociétale des entreprises_Développement durable_partie prenante_stratégie RSE_Politique RSE_Rapport RSE

    1) Initier la démarche RSE : Identification des enjeux et des parties prenantes.

    Pour initier une démarche RSE, l’entreprise doit identifier ses enjeux afin d’élaborer un plan d’action durable et pertinent.

    Pour cela, l’entreprise peut réaliser un diagnostic de ses besoins, de son impact, des axes de progrès qu’elle peut effectuer mais aussi des attentes de ses parties prenantes. Il est donc primordial de bien recenser toutes les parties prenantes et d’organiser un véritable dialogue avec elles pour co-construire la démarche RSE. Réaliser ce diagnostic permet d’identifier la responsabilité sociale et les enjeux propres à l’organisation et ainsi de déterminer les domaines d’actions prioritaires.

    2) Définir les engagements.

    Une fois les enjeux identifiés, l’entreprise doit, en consultant ses parties prenantes, prioriser ses axes à investir. Elle peut utiliser la matrice de matérialité afin de les cartographier et de les hiérarchiser.

    Les engagements doivent être définis dans le temps à court, moyen ou long terme et s’appuyer sur des objectifs chiffrés. Chaque action aura ainsi un cahier des charges indiquant le descriptif, le calendrier de réalisation, les résultats attendus, le budget alloué, les moyens humains mobilisés, les partenaires associés… Des indicateurs économiques, sociaux ou environnementaux, pertinents en fonction de chaque action, doivent également être indiqués pour pouvoir vérifier l’avancement du projet et mesurer les résultats.

    3) Intégrer les démarches RSE dans l’entreprise.

    L’étape suivante consiste à intégrer la démarche RSE au sein de l’organisation. Plusieurs instances peuvent ainsi être mises en place pour guider la démarche : comité stratégique, comité technique, comité des parties prenantes…

    Un responsable ou correspondant RSE peut également être nommé afin de piloter la démarche RSE au quotidien. Il pourra ainsi diffuser le plan d’action à l’ensemble des salariés de l’entreprises en expliquant les différentes actions mises en œuvre. Cette étape est essentielle pour mobiliser les salariés dans la démarche RSE.

    4) Évaluer les démarche RSE.

    L’étape suivante de la démarche RSE a pour objectif de mesurer les engagements. Les indicateurs, définis préalablement, permettent de mesurer les résultats de chaque action et ainsi de connaître les progrès de l’entreprise et les voies d’amélioration possible en matière de RSE.

    Publier un rapport ou reporting RSE est également un bon moyen pour rendre compte de la démarche.

    5) Communiquer sur la démarche RSE

    Une fois la démarche mise en place et évaluée, il est important de partager les résultats, en toute transparence, aux différentes parties prenantes. Communiquer sur la démarche permet de favoriser l’adhésion et la mobilisation des collaborateurs en interne mais également de valoriser les bonnes pratiques et ainsi se différencier des concurrents en externe.

    Profitez des formations RSE de l’Agence Colibri Communication, pris en charge par votre OPCO et 100% pris en charge par la DIRRECTE si vous êtes salarié.

    Mobiliser les parties prenantes dans une démarche RSE

    Enjeux RSE_Responsabilité sociétale des entreprises_Développement durable_partie prenante_stratégie RSE_Piliers RSE_Définition RSE_Enjeux environnementaux

    La RSE implique toutes les parties prenantes de l’entreprise. Même si les grandes décisions sont souvent prises par le Président ou le Directeur Général, il est important de mobiliser l’ensemble des acteurs et partenaires de l’entreprise afin d’atteindre collectivement les objectifs environnementaux et sociaux et ainsi générer une performance durable.

    Les parties prenantes internes doivent donc s’investir sur les enjeux du développement durable de l’entreprise. L’adhésion et la mobilisation de la direction, des manageurs et de tous les employés sont essentielles. Il faut qu’ils deviennent de véritable portes paroles de la RSE et qu’ils placent le développement durable au cœur de leur métier. Pour cela, il faut parvenir à diffuser la culture RSE de l’entreprise en créant une véritable prise de conscience des collaborateurs sur les enjeux du développement durable.

    Le dialogue avec les parties prenantes externes (client, consommateur, association, fournisseur, ONG…) est tout aussi important. Il permet déterminer la place de l’entreprise dans la société et apporte de nombreux avantages en termes de performance, de prévention des risques ou encore de gouvernance. Il s’agit d’un véritable processus d’amélioration continue dont l’objectif est de trouver des solutions à des enjeux et intérêts communs.

    Les bénéfices de la démarche au cœur de l’entreprise

    Placer le développement durable au cœur de la stratégie d’entreprise est une véritable opportunité d’améliorer son engagement social et environnemental. Cela apporte de nombreux bénéfices pour l’entreprise.

    Valoriser l’image de l’entreprise

    S’inscrire dans une démarche de développement durable permet à l’entreprise de valoriser son image. Une meilleure image pour l’entreprise a de nombreux avantages : se démarquer des concurrents, renforcer sa réputation, fidéliser les clients, attirer de nouveaux collaborateurs…

    Créer des relations pérennes avec les parties prenantes

    Impulser une démarche RSE aura l’avantage de rassembler toutes les parties prenantes de l’entreprise autour d’un même projet porteur de sens. Que ce soit avec les salariés, clients ou fournisseurs, les relations seront plus fortes et de meilleure qualité.

    Améliorer la performance économique

    Avoir une démarche RSE permet d’améliorer la performance économique de l’entreprise : fidéliser les clients, attirer de nouveaux clients soucieux de consommer des produits et services plus responsables, réduire les coûts de production en repensant à la conception des produits et services en utilisant moins de ressources…

    Ainsi, impulser une démarche RSE à sa stratégie globale d’entreprise est un réel levier de croissance. Prenez contact avec l’Agence Colibri Communication pour initier une démarche RSE au sein de votre entreprise et vous formez aux enjeux du développement durable.