Transition écologique et communication responsable

    Transition écologique et communication responsable

    Agir pour la transition écologique avec une communication responsable. 

    La transition écologique représente l’une des préoccupations majeures de nos sociétés. Nous vous avions déjà expliqué le concept de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), qui est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. La RSE représente l’une des réponses au phénomène de transition écologique et celle-ci est notamment appliquée dans la communication. 

    Transition écologique

    Qu’est-ce que la transition écologique?

    La transition écologique est “une évolution vers un nouveau modèle économique et social, un modèle de développement durable qui renouvelle nos façons de consommer, de produire, de travailler… pour répondre aux grands enjeux environnementaux, ceux du changement climatique, de la rareté des ressources, de la perte accélérée de la biodiversité…”.

    Les effets de la transition écologique sont de plus en plus prégnants. On a bien vu cet été, se multiplier les canicules, la sécheresse, les feux de forêts et la pollution. On s’aperçoit dès lors qu’il s’agit d’un problème global et que nou devons tous agir pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. 

    Ainsi, c’est dans ce contexte de transition écologique que Colibri communication, l’agence de communication responsable propose des solutions aux enjeux environnementaux. 

    Notre société fait face à de nombreuses crises : 

    • Environnementale
    • De ressources
    • Démographique
    • Sanitaire
    • Sociale 
    • Politique
    Engagements RSE Agence Colibri Communication Ressources renouvelables

    Le rapport du Giec confirme que le changement climatique concerne le monde entier, qu’il faut s’adapter et surtout que nous devons agir maintenant.

    Tout ceci est peu réjouissant… Mais, restons optimistes, car rien n’est joué et chacun peut encore agir à son échelle. Des initiatives voient d’ailleurs le jour un peu partout dans le monde que ce soit au niveau des entreprises, des organisations, des startup et des individus. C’est ce qu’ont décidé de faire certaines agences et entreprises en adoptant une communication responsable. 

     

    La communication est de plus en plus utilisée pour répondre à de nouveaux défis écologiques. La communication responsable est l’une des actions possibles pour agir à notre échelle contre le réchauffement climatique. Les entreprises et notamment les agences peuvent adapter leur communication aux enjeux environnementaux dans une démarche RSE. La communication a aujourd’hui des responsabilités importantes. Elle permet notamment de faire passer des valeurs écoresponsables et grâce au numérique responsable d’élargir la portée de ses messages.

    Actions contre le réchauffement climatique

    Même si on se sent souvent impuissant face au réchauffement climatique, une prise de conscience s’est amplifiée au cours de ces dernières décennies. En effet, les citoyens agissent de leur côté en utilisant leur pouvoir d’influence sur les marques et les entreprises. Ce nouveau comportement oblige les marques récalcitrantes, le greenwashing à revoir leur mode de fonctionnement et leur mode de production. 

    Les marques arrêtent les emballages plastiques, optent pour des sourcing locaux et Français, revoient leur système de fabrication et de distribution pour répondre aux usages… En parallèle, les marques de vêtements tentent de devenir plus éthiques en passant au slow fashion. Il y a donc une véritable prise de conscience des entreprises face aux enjeux environnementaux. 

    Les entreprises ont dû s’adapter face au changement de comportement des consommateurs devenus plus sensibles aux questions environnementales. On parle d’ailleurs de consom’acteurs pour désigner ces consommateurs qui ont pris conscience de leur influence. Selon le cabinet L’ObSoCo83% de Français affirment vouloir vivre dans une société avec moins de consommation tandis que 72% souhaitent opter pour une consommation responsable

    Communication responsable

    La communication responsable ou “Slow communication” consiste à communiquer en prenant en considération les aspects environnementaux et sociaux. Il s’agit de communiquer en appliquant les principes RSE dans lesquels l’éthique et la transparence sont essentiels. 

    La communication responsable s’est développée en incorporant la démarche RSE grâce à de bonnes pratiques. Celles-ci impliquent le respect de valeurs éthiques, la transmission d’un message porteur de sens, l’écoconception et le choix de pratiques numériques responsables.

    Mise en place d’une communication responsable

    La mise en œuvre d’une communication responsable implique une transformation profonde des valeurs mais aussi de la stratégie de communication et du fonctionnement d’une entreprise. La fonction de communication est en pleine transition. Dans son guide sur la communication responsable, l’Ademe affirme que la communication responsable doit se mettre en place. Celle-ci est plus sensible aux enjeux écologiques, plus à l’écoute des autres, et doit revoir la manière de délivrer des messages. 

    La communication responsable intègre : 

    • La communication sur les enjeux et les démarches RSE des entreprises
    • La transparence et l’authenticité des messages
    • La communication responsable visant à limiter les impacts de la communication : 
      • Consommation de ressources naturelles (énergie, papier, emballages…)
      • Utilisation de produits nocifs ou dangereux (encres, solvants) 
      • Gestion des déchets 
      • Pollution liée à la fabrication et aux transports

    Eviter le greenwashing

    Une communication responsable est une force et un levier de transformation pour les entreprises. Néanmoins, si votre souhait est de déployer une communication plus responsable, il faut éviter de tomber dans le greenwashing

    Qu’est-ce que le greenwashing ? “Le greenwashing est une stratégie marketing utilisée par une entreprise ou toute autre organisation pour redorer, ou plutôt verdir, son image.” (GreenPeace)

    Si vous voulez en apprendre plus sur le greenwashing l’Ademe a publié un guide “Anti Greenwashing”. Ce guide aide à réconcilier les messages de communication et l’écologie. 

    Ce document met en avant les signes de mauvaises habitudes menant au greenwashing tels que :

    • Le mensonge : Démarche de développement inexistante, produit ou service faussement présenté comme écologique
    • Les promesses disproportionnées
    • Des mots vagues dans le message
    • Des informations insuffisantes ne permettant pas en quoi le produit ou la démarche est écoresponsable
    • Un faux label
    • Des preuves inexistantes
    Greenwashing

    La communication responsable permet aux entreprises un faible impact environnemental et sociétal d’en faire la mise en avant. Mais une communication mal construite autour de vos produits ou services peut être nocif pour votre entreprise. A l’inverse, si vous prenez le temps de construire une stratégie de communication pertinente et cohérente, il sera plus facile de communiquer sur vos valeurs et de mettre en place une démarche RSE. Pour ce faire, vous pouvez vous rapprocher d’agences spécialisées en RSE. L’agence Colibri Communication met à profit son expertise pour vous aider à mettre en place une stratégie de communication écoresponsable et à atteindre vos objectifs.

    Gagner en visibilité par une présence responsable sur les réseaux sociaux 

    Gagner en visibilité par une présence responsable sur les réseaux sociaux 

    Comment accroître sa visibilité par une présence responsable sur les réseaux sociaux 

    Selon un rapport de Hubspot, les médias sociaux représentent le premier canal utilisé en marketing en 2021. Ce canal est devenu un réel enjeu pour les marques et les entreprises. Plusieurs critères entrent en considération lorsque vous souhaitez développer votre stratégie social média. Nous en avions d’ailleurs parlé dans notre article sur la stratégie de communication responsable sur les réseaux sociaux.

    • Le marché que vous ciblez
    • Votre secteur d’activité
    • Le type de contenu et les messages que vous souhaitez publier
    • Le ton à adopter
    • Le temps que vous pouvez accorder à cette tâche
    • Votre budget

    Choisir ses réseaux sociaux pour communiquer de manière responsable 

    L’impact environnemental des médias sociaux

    Les réseaux sociaux ont permis de faciliter la transmission de messages et d’atteindre une cible plus large. Le marketing des réseaux sociaux a donc un impact positif pour les entreprises. Néanmoins, l’accroissement de l’utilisation des médias sociaux n’est pas sans conséquence pour l’environnement.

    En effet, certaines activités numériques sont en réalité gourmandes en énergie comme par exemple consulter le fil d’actualité d’une plateforme, regarder des vidéos sur YouTube ou TikTok, ou publier du contenu. Les vidéos sont de plus en plus utilisées sur les médias sociaux pour faire passer des messages et communiquer avec sa communauté, mais elles vont consommer plus d’énergie.

    Ainsi, si vous souhaitez adopter une communication éco-responsable, ces informations vont entrer en considération dans votre choix des réseaux sociaux.

    Déterminer quels médias utilisent vos cibles

    Une fois vos objectifs établis, vous pourrez définir votre audience et donc choisir quels réseaux sociaux sont les plus pertinents. Le contenu variera selon la plateforme mais aussi selon votre cible. Ainsi, il convient de définir si vous visez plutôt des femmes ou des hommes (ou les deux), quelles tranches d’âge et même de quel pays. Comme illustrés sur le graphique, les réseaux sociaux sont majoritairement utilisés par des utilisateurs âgés de 20 à 49 ans.

    La stratégie “Social Media” doit faire partie de votre stratégie de communication globale. Mais l’approche à adopter va varier en fonction de la plateforme. Vous ne publierez pas le même contenu sur LinkedIn et sur Instagram.

    Réseaux sociaux selon l'âge_Développer la Communauté sur les Réseaux Sociaux_Stratégie digitale responsable_visibilité Réseaux Sociaux_marketing digital_Community Manager

    Déployer une stratégie de communication responsable sur vos médias sociaux 

    À chaque réseau social sa stratégie

    Déterminez votre approche en matière de communication responsable sur les médias sociaux. Les tactiques utilisées par les entreprises sont l’écoute sociale, les vidéos en direct, story, les Reels et les hashtags. Ajouter des hashtags sous vos publications est un moyen de décrire le contenu et de rendre visibles les posts. Instagram, Facebook, Twitter, YouTube et LinkedIn figurent parmi les plateformes utilisées par les entreprises selon Hubspot. Attention toutefois au poids de vos vidéos qui pèsent sur l’empreinte environnementale. Pensez donc à utiliser la vidéo que si le contenu est de valeur et pas seulement pour divertir.

    Avant de déployer votre stratégie, il faut déterminer une ligne éditoriale et choisir :

    • le ton : amical, décalé, informatif, sérieux…
    • les thèmes à aborder
    • les hashtags à utiliser sous vos publications
    • de vouvoyer ou tutoyer votre audience
    • La voix active ou la voix passive
    Stratégie éco-responsable_visibilité Réseaux Sociaux_Facebook_ Instagram_Linkedin_Twitter_Youtube Communication responsable

    On ne va pas écrire pour le web comme on écrit pour les réseaux sociaux. En effet, il faudra adapter votre contenu au réseau et à la cible de la plateforme. De plus, la longueur des textes sera plus courte sur les réseaux sociaux. En effet, les utilisateurs tendent à “scroller” sans lire les textes qui se trouvent sous les publications. Ainsi, vous pouvez opter pour des publications en carrousel avec des visuels contenants des textes et infographies. Il est également possible de renvoyer les internautes vers des articles de votre site internet ou les contenus de vos autres réseaux.

    Une bonne communication sur les réseaux permet de booster la visibilité en ligne de votre entreprise en :

    • Créant une identité de marque forte
    • Montrant votre expertise (par exemple expliquer comment vous appliquez votre communication responsable ou comment être plus éco-responsable).
    • Attirant l’attention de prospects et de votre communauté

    Il est important de garder une identité unique et une cohérence sur vos réseaux sociaux. Cela vous démarquera des autres et vous permettra de construire une communauté autour de valeurs communes. Ainsi, assurez-vous de respecter votre charte graphique et adoptez un ton que vous respecterez.

    Aujourd’hui, les consommateurs recherchent un contenu plus personnalisé et de meilleures expériences. Il est essentiel d’être à l’écoute des demandes des utilisateurs et aussi du contexte environnemental et sociétal dans nos utilisations des réseaux sociaux.

    Établir un planning éditorial pour une meilleure organisation

    Il est facile de se perdre et de manquer d’inspiration. Construire un planning éditorial vous permettra de planifier à l’avance et d’être rigoureux dans votre stratégie de communication social média. Afin de fournir votre calendrier, lister les thèmes qui vous intéressent et qui vous permettront de parler de sujets qui vous tiennent à cœur tout en expliquant certains aspects de votre activité. Présenter le fonctionnement de votre entreprise et les personnes qui la composent par exemple.

    Des outils existent tels que Swello ou Hootsuite vous permettant de gérer vos réseaux sociaux en programmant vos posts. Cela vous permettra d’être régulier et de gagner du temps.

    Faire preuve de transparence : montrer votre approche éco-responsable

    Comme mentionné dans l’article sur la stratégie de communication responsable, il est essentiel d’être transparent avec votre communauté. Gagner en visibilité, c’est aussi montrer en quoi votre approche responsable rend vos services uniques. Les réseaux sociaux sont des plateformes qui permettent de mettre en avant vos valeurs et de développer des sujets qui vous tiennent à cœur.

    Une communication éco-responsable est une approche nouvelle qui peut alors paraître floue aux internautes. Montrez comment vous appliquez cet aspect responsable à votre stratégie de communication et dans vos services. Dans votre communauté, il y aura des personnes déjà engagées dans une démarche éco-responsable et d’autres pour qui il s’agit d’une découverte. Dès lors, il vaut mieux opter pour un vocabulaire simple et prendre soin d’expliquer vos pratiques et vos valeurs (en gardant à l’esprit que tout le monde n’est pas spécialiste).

    Si vos valeurs tournent autour d’une approche éco-responsable, il est important de les mettre en avant. Ainsi, si vos cibles cherchent des services éco-responsables, ils seront alors plus enclins à vous suivre pour en apprendre davantage.

    Il existe différentes stratégies de communication responsables que vous pouvez adopter sur les réseaux sociaux qui se traduisent en actions social média :

    Stratégie éco responsable visibilité Réseaux_Sociaux_Pub Facebook_Pub Instagram_Stratégie de contenu_Rédaction _Snacking content_partages_Hashtag_Médias sociaux_Améliorer l'è-réputation

    Jetez un coup d’œil à notre formation RS & community management si vous souhaitez apprendre à mieux communiquer avec votre audience tout en mesurant l’impact de vos actions.

    Colibri Communication propose des formations pour vous aider dans votre communication social media et nous offrons également des formations plus spécifiques pour animer vos pages Facebook, Instagram, YouTube et LinkedIn. N’hésitez pas à vous rendre sur notre page de formations ou à nous contacter pour en apprendre davantage. 

    Qu’est-ce qu’une entreprise écoresponsable?

    Qu’est-ce qu’une entreprise écoresponsable?

    Une entreprise écoresponsable se construit sur un modèle durable avec pour mission de limiter son empreinte écologique et environnementale. Au delà de répondre à un vrai besoin, elle a pour volonté d’agir en faveur du développement durable et réfléchie à ses actions et prises de décisions comme une globalité pour un monde plus résilient. Comme l’ADEME, l’Agence de la transition écologique le définit, c’est l’ensemble des activités d’une entreprise écoresponsable doit « prévenir, réduire ou mesurer les atteintes des activités humaines à l’environnement ».

    Les entreprises écoresponsables se basent donc sur une démarche de Responsabilité Sociétales des Entreprises (RSE), et agissent à différents niveaux pour améliorer de façon continue leurs actions.

    La consommation énergétique :

    On retrouve d’abord la consommation énergétique de l’entreprise, pour laquelle l’entreprise peut réfléchir aux différents moyens de moins consommer, mais aussi de mieux consommer, en faisant attention au choix du fournisseur d’électricité, en choisissant des équipements peu énergivores, que ce soit le matériel informatique, l’électro-ménager, les types d’éclairages et d’isolation. La consommation d’eau va de pair avec la consommation électrique et est un autre point important pour l’éco-responsabilité des entreprises.

    L’impact carbone :

    Il y a également l’impact carbone, qui peut être contrôlé en favorisant les transports verts, comme les innovations électriques, le vélo, les transports en commun, mais aussi en étant conscient de l’impact de ses achats. C’est pourquoi les entreprises écoresponsables favorisent l’économie circulaire en choisissant les circuits courts, le local, mais aussi la seconde main ou les matériaux recyclés, qui peuvent être initiée dans le choix des meubles de bureaux. L’impact carbone d’une entreprise évolue également selon son impact numérique.

    Le numérique responsable :

    Aujourd’hui, l’activité numérique est l’une des plus génératrice en terme de gaz à effets de serre, c’est pourquoi les entreprises écoresponsables vont adopter des gestes simples comme le tri des mails ou le choix d’un site internet éco-conçu. En parlant de gestes simples, il est évident qu’une entreprise visant un impact positif doit être engagée dans la gestion des déchets physiques. Pour se faire, elle peut veiller au tri sélectif, au recyclage, et surtout chercher à produire le moins de déchet possible, car le meilleur déchet est celui qui n’existe pas.

    Le sociétal et l’Humain :

    Mais l’éco-responsabilité ne s’arrête pas là. En effet dans le RSE, la notion sociale et humaine occupe une grande partie, lorsque que l’on veut avoir un impact positif sur la planète, il est illogique de négliger l’humain. De ce fait, une part importante des décisions prises par les entreprises vise à favoriser le bien-être au travail, tout en mettant un point d’honneur sur le choix des collaborateurs et des fournisseurs, qui doivent d’une part porter les mêmes valeurs et de l’autre travailler dans des conditions décentes et être rémunérés à juste titre.

    Dans sa finalité, l’entreprise écoresponsable est force d’innovation et d’amélioration pour véhiculer des valeurs positives, et générer un impact moindre sur l’environnement. Par ses actions, elle sensibilise les acteurs qui l’entoure, que ce soit des concurrents, collaborateurs ou clients, et tend à faire passer un message d’engagement pour la durabilité.

    Entreprise écoresponsable_Colibri communication_ Agence de communication_Responsabilité sociétale des entreprises_RSE_Créer son entreprise_Saint-Malo_Rennes_Dinard_Dinan_Paris_Consultant RSE Rennes

    Six étapes de l’idée à la création de valeurs ajoutées :

    Afin d’assurer de la viabilité de son projet, il est nécessaire de réfléchir méticuleusement à la création de son entreprise écoresponsable. Même si l’envie, la passion et la volonté d’agir vous anime, il est impératif de s’attarder sur ces différents points.

    Déployer un business model vertueux

    Le business model est le point de départ pour passer de l’idée à la création d’un business à impact positif. Le business vertueux doit reposer sur une idée originale, innovante, répondre à un besoin réel afin de pouvoir se démarquer et surtout avoir pour finalité d’apporter au monde une réponse durable pour l’Homme, l’Environnement et la Société. Le business model vertueux est la manière la plus sécuritaire d’assurer la viabilité financière de son activité. Pour se faire, il faut d’abord réaliser une étude du marché, afin de pouvoir définir les besoins, une cible et un positionnement. Sans un business model vertueux bien défini, le risque est que l’activité ne soit pas viable ou que vous fassiez du greenwashing. Il sert également à présenter son projet aux différentes parties prenantes : la presse, les collectivités publiques, les futures partenaires et investisseurs de manière claire afin qu’ils comprennent les atouts de votre démarche.

    Incarner des valeurs éthiques et authentiques

    Le pilier du business écoresponsable est de faire bouger les lignes de notre société pour avoir un monde plus respectueux de nos ressources naturelles et des espèces qui peuplent notre planète. Et pour expliquer votre démarche la communication doit refléter vos valeurs éthiques, durables et environnementales. Il faut être conscient des valeurs que vous souhaitez véhiculer et les mettre en avant en communicant, car elles sont un atout et fonde le cœur de votre projet, qui trouvera son public grâce à son authenticité.

    Identifier et intégrer les parties prenantes

    L’objectif est d’instaurer un dialogue avec les parties prenantes de l’entreprise ou de l’organisation pour progresser ensemble et créer de la richesse sur votre territoire. Dans un premier temps, il importe de lister les acteurs de votre projet, qu’ils soient internes (salariés, dirigeants, investisseurs…) ou externes (clients, fournisseurs, collectivités, associations…). S’entourer des bonnes personnes et l’une des clés pour qu’un projet réussisse. Puis formaliser les actions créatrices de richesses locale et/ou nationale.

    Piloter une stratégie au service de la performance économique, sociétale et environnementale

    Même si votre business écoresponsable se construit sur une démarche respectueuse de l’Homme et de l’Environnement, il n’en reste pas moins plus performant. Plus la démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises) est intégrée dans la stratégie, plus l’écart de performance globale est grand. En effet, d’après une étude du Boston consulting group l’écart montre que les entreprises qui intègrent la RSE à leur stratégie sont 13% plus performantes que les entreprises qui ne le font pas. Le modèle « entreprise éco-responsable » permet d’actionner de multiples leviers pour progresser :

    • Préserver la diversité des espèces & les ressources naturelles et énergétiques.
    • Satisfaire les besoins en santé, éducation, habitat, emploi, prévention de l’exclusion, équité.
    • Créer des richesses et améliorer les conditions de vie matérielle.

    Cet engagement est de plus en plus attendu et même exigé par les clients et les directions des achats, les banquiers et assureurs, les pouvoir publics, le grand public et les salariés.

    Créer de la valeur et la partager

    L’ISO 26000 (norme de la Responsabilité sociétale des entreprises) s’appuie sur les parties prenantes : « La responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui : contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société ; prend en compte les attentes des parties prenantes ; respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement ; est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations » (NF ISO 26 000, 2010).

    Conseil en stratégie_Stratégie de communication_Formation professionnelle_Communication responsable_Saint Malo_Rennes_Dinard_Dinan_Paris_Consultant RSE Rennes

    Du fait de leur ADN, les entreprises écoresponsables sont capables d’incarner des «bénéfices » sociaux et environnementaux dans leur quotidien au travers leurs produits et/ou services. Même si le marché du made in France, du Bio, des services, de l’innovation verte a le vent en poupe pour être authentique et durable, il est impératif de créer de la valeur et d’incarner à tout point de vue la démarche RSE autour de votre produit ou service et au sein de votre entreprise. L’étape suivant consiste à communiquer et partager la démarche écoresponsable, notamment en collaborant avec d’autres structures, et essaimant vos pratiques et en échangeant pour sensibiliser à vos actions.

    Progresser dans ces pratiques écoresponsables

    Si vous êtes une entreprise déjà installée depuis un certain temps et que vous souhaitez petit à petit vous tourner vers des pratiques plus responsable pour la planète et l’humain, voici quelques pistes vers pour commencer cette transition. Le but de ces améliorations étant de limiter l’impact sur l’environnement, de consommer moins ou mieux.

    Repenser sa consommation énergétique :

    Nombreux sont ceux qui pratiques déjà ces petits gestes au quotidien comme réduire la consommation électrique, numérique, d’eau, et de chauffage. On peut par exemple, éteindre les éclairages superflus et le matériel électronique en fin de journée, privilégier les appels téléphoniques aux mails et baisser le chauffage. Cela permet d’une part de consommer moins d’énergie, mais aussi de faire des économies sur ses factures. Vous pourrez ensuite vous diriger vers des changements plus impactants, comme les choix de fournisseurs d’énergie verte, de matériaux et d’équipements biosourcés…

    Apprendre à restreindre sa consommation de fournitures :

    Dans les entreprises, il va de soi que les fournitures de bureaux de type papier, encre et matériel bureautique sont indispensables, mais des gestes simples peuvent être initiés. D’abord, imprimer seulement lorsque cela est réellement nécessaire, imprimé en noir et blanc, en recto-verso et privilégier les échanges en face à face ou quelques supports numériques pour communiquer, notamment lorsqu’il s’agit de communication interne.

    Penser à l’économie circulaire :

    L’économie circulaire représente un nouveau modèle économique systémique. La notion d’économie responsable vise à se concentrer sur l’usage et la fonctionnalité. Concrètement, jetez le moins possible et préférez : réparer, recycler et faire usage des compétences, produits ou services de personnes dans un circuit court. Pour la notion de recyclage, on peut d’abord penser aux bacs à tri, et surtout stopper l’utilisation d’objets à usage unique (gobelet, vaisselle, bouteilles d’eau), en mettant en place des fontaines à eau et de la vaisselle lavable. Si un équipement est en panne, réfléchir à le réparer plutôt que de la remplacer, en faisant appel à des experts qualifiés. Il est important de faire marcher l’économie locale en choisissant des entreprises ou associations proches de chez nous, ce qui limite les déplacements et donc les émissions de carbone.

    Les émissions de carbone :

    Le choix du transport peut facilement être amélioré, notamment en utilisant les transports en communs, le vélo, la marche et les trottinettes. Si la voiture est indispensable, pourquoi ne pas penser au covoiturage ? Pour ce qui est des émissions liées aux achats, consommer local semble encore être la meilleure solution, avec des modes de consommations alternatives comme la seconde main ou la récupération. On peut envisager également l’intégration de plats végétariens dans le self de l’entreprise, s’il en possède un.

    L’aspect de bien-être au travail :

    Pour terminer, vous pouvez discuter des solutions à mettre en place inhérentes au bien-être des salariés au sein de votre entreprise. En organisant des réunions, des questionnaires et en favorisant la communication, des modifications pourront surement être apportées, notamment au niveau de l’espace de travail, de l’équipements, de l’organisation, des services proposés par l’entreprise ou bien de l’ambiance de travail.

    Opter pour l’éco-conception de votre site web et la sobriété numérique

    Opter pour l’éco-conception de votre site web et la sobriété numérique

    Le secteur du numérique est extrêmement néfaste pour l’environnement, polluant davantage que le transport aérien civil. Aujourd’hui, 3,7% des émissions de gaz à effet de serre sont issus du numérique et seulement 18% des appareils utilisés sont recyclés.  Il est donc très important que les entreprises réduisent leur pollution numérique pour contribuer à la préservation de notre planète. La sobriété numérique en entreprise est une alternative pour atteindre cet objectif !

    D’autant plus que selon une étude de Global Tolerance, 62% de la génération des milléniaux souhaite travailler dans des entreprises à l’impact social et environnemental positif. Les jeunes cherchent des entreprises qui font de réels efforts pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et pour protéger l’environnement.

    Mais comment allier efficacité et respect de l’environnement ? La réponse est la sobriété numérique. Elle fait partie intégrante de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) et a comme objectif de résoudre les problèmes environnementaux en limitant la consommation de ressources.

    L’Agence Colibri Communication, situé près de Saint-Malo, vous accompagne dans votre stratégie digitale pour minimiser votre impact sur l’environnement, en repensant votre communication et en travaillant sur l’éco-conception de votre site internet.

    Pourquoi opter pour l’éco-conception de votre site web ?

    Il y a en moyenne, 240 millions d’emails envoyés dans le monde chaque minute, chacun correspondant à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes. Les emails envoyés ont donc un impact écologique très important :  ils génèrent 410 millions de tonnes de CO2 par an.

    Or, les consommateurs ne lisent en moyenne que 10% de leurs emails. Ils sont également de plus en plus méfiants quant à la quantité des campagnes de communication et marketing présents sur internet. 30% d’entre eux utilisent même des bloqueurs de publicités. À force de voir des publicités partout sur internet et d’être submergés d’emails, l’attention des consommateurs devient difficile à capter.

    Sites internet_Sites web_Site web éco-responsable_Création sites web_Création site internet_digital éco-responsable_Saint-Malo_Rennes_Dinard_Responsive_WordPress

    Il est plus que nécessaire pour les entreprises de faire des efforts en réduisant la quantité d’email envoyé. La solution est simple : communiquer moins mais mieux. Il est inutile d’envoyer des newsletters ou des emails de promotion tous les jours.

    La sobriété numérique

    La sobriété numérique en communication consiste donc à élaborer une stratégie digitale écoresponsable. L’idée est de réduire le contenu, envoyer moins de messages mais de manière mieux ciblée et de meilleure qualité. Elle vous permettra de mieux capter l’attention de vos clients et vous donner une nouvelle reconnaissance. L’agence Colibri Communication vous aide à mettre en place une stratégie adaptée à votre activité afin d’apporter du contenu personnalisé à chaque client.

    Adopter une communication plus sobre numériquement sera doublement bénéfique pour l’entreprise : en plus de fidéliser les clients grâce à une communication pluse personnalisée, la sobriété numérique est bonne pour l’image de marque de l’entreprise. Comme vous le savez, aujourd’hui “Green is sexy”.

    L’éco-conception de votre site internet, solution pour la sobriété numérique.

    Afin de réduire votre empreinte écologique et environnemental, Colibri Communication vous accompagne dans l’éco-conception de votre site web.

    Site internet_Site web_Sites web éco-responsable_Web design_numérique éco-responsable_Saint-Malo_Rennes_Paris_éco conception web_green it_WordPress

    L’éco-conception consiste à “réduire les impacts environnementaux et économiques des sites et applications en améliorant leur conception et leur réalisation à service rendu équivalent”.

    Étant donné que 45% des fonctionnalités d’un site web sont inutilisées par les utilisateurs, il est nécessaire de les éliminer pour augmenter l’accessibilité. Un site web plus accessible aura l’avantage d’être plus rapide, moins cher, plus efficace et surtout plus écologique.

    Le grand principe de l’éco-conception est donc d’épurer les sites internet pour garder seulement l’essentiel et ainsi miser sur la sobriété fonctionnelle.

    D’autres bonnes pratiques numériques responsables

    Voici une liste d’autres pratiques que vous pouvez adopter au sein de votre entreprise pour réduire votre empreinte carbone :

    • Opter pour l’achat d’appareils d’occasions ou reconditionnés quand nécessaire plutôt que l’achat d’appareils neufs. La fabrication de nouveaux équipements représente 30% à 76% de la pollution numérique.
    • Éviter de multiplier les appareils électriques inutiles
    • Réparer les appareils électriques endommagés au lieu de les jeter
    • Réduire au maximum sa consommation d’électricité : éteindre l’écran d’ordinateur les midis, désactiver le wifi de la box internet quand il n’est pas utilisé, débrancher les appareils électriques non utilisés, utiliser des lumières led dans les bureaux…
    • Optimiser votre boite mail :  interdire l’envoi d’emails sur certaines plages horaires (de 20h à 7h par exemple), limiter les pièces jointes, limiter les emails groupés inutiles, installer un antispam pour éviter le contenu indésirable…
    • Opter pour un moteur de recherche plus écologique, comme Ecosia qui reverse 80% de ses bénéfices à un programme de reforestation et qui plante un arbre pour environ 45 recherches effectuées, ou un moteur de recherche Français comme Qwant, qui respecte davantage la vie privée de ses utilisateurs.
    • Privilégier le stockage des données en local plutôt que sur des clouds

    Opter pour la sobriété numérique en entreprise vous permettra donc de gagner en efficacité tout en respectant l’environnement. N’hésitez pas à prendre contact avec l’Agence Colibri Communication pour adopter une communication plus responsable et respectueuse de notre planète.

    L’éco-conception d’un site web

    L’éco-conception d’un site web

    Pour réduire l’empreinte écologique et environnemental, il est possible de concevoir des sites web moins énergivores et tout aussi performant grâce aux principes de l’éco-conception web.

    L’urgence climatique, la transition écologique nous amène à être acteur de nos façons de lancer une marque, d’imprimer, de co-créer des sites web ou encore de créer des applications.

    Colibri communication repense la communication globale et travaille sur l’éco-conception des sites web et applications, moins énergivores, porteuses de sens et plus respectueuses de l’environnement.

    En effet, chaque jour les français utilisent smartphone, ordinateur, tablette, console de jeux, GPS… pour acheter, communiquer, partager… Mais peut-on réduire l’impact du numérique sur notre environnement ? Est-ce que les entreprises peuvent intégrer une conception responsable des outils numériques ?

    Et oui, nous avons le choix d’être acteur de toutes nos pratiques et même celles du numérique. Au sein de l’agence de communication Colibri communication près de Saint-Malo, nous proposons la sobriété numérique et le respect des principes de développement durable et d’environnement dans l’éco-conception d’un site web. Et nous alons vous donner des clés de compréhension pour envisager le meilleur avenir et élargir le champ des possibles !

    Les 3 principaux avantages de l’éco-conception d’un site web pour une entreprise

    1. L’économie financière

    L’éco-conception d’un site web a tendance à faire réaliser des économies à l’entreprise. En prenant le temps d’optimiser la stratégie digitale avec une réflexion approfondie en amont. Notamment en axant le site web sur les besoins des clients également appellé UX Design. Tout en permettant à vos clients de consulter votre site web sur tout support également appellé Responsive Design.

    De plus, en réduisant le nombre d’applications, vous augmentez la qualité et la pertinance de votre site web. Les sites internet conçus de manière sobre et responsable ont une durée de vie supérieure. Ce qui se traduit par une économie financière pour l’entreprise.

    2. Limiter l’impact sur l’environnement

    Aujourd’hui le numérique représente entre 3 et 5% des émissions de CO² dans le monde.

    Pour réduire l’impact environnemental du numérique, l’agence de communication éco-responsable Colibri communication vous invite à allonger la durée de vie du matériel digital ou à lui donner une seconde vie.

    En réduisant le phénomène d’obsolescence programmée, nous avons également le pouvoir de réduire l’extraction des minerais en Afrique ou en Chine et donc de limiter la consommations de ressources naturelles.

    3. L’innovation technologique

    Nous vivons dans un monde où tout s’accélère. Créer de manière responsable est un véritable levier d’innovation. Opter pour des solutions digitales sobres, efficicaces et consommant moins de ressources permet de garantir une expérience utilisateur optimisée. Cette démarche d’amélioration continue apporte une vision globale et innovante sur son marché et ses produits et permet d’envisager de nouvelles perspectives de partenariats avec ses clients et ses fournisseurs, et ouvre la voie vers de nouveaux modèles économiques respectueux de l’homme et l’environnement.

    Les 5 étapes pour faire converger numérique et écologie

    1. Choisir un hébergement vert

    Le choix d’un hébergement local favorise la démarche développement durable et permet de développer de nouvelles initiatives à l’échelle du territoire et de dynamiser l’économie locale. Favorisez, si possible, un hébergeur qui alimente ses serveurs avec des énergies vertes et renouvelables. 

    2. Opter pour une technologie économe

    Il s’agit de proposer un site éco-conçu aussi écologique que performant pour les utilisateurs. Il convient de sélectionner une technologie économe mais à la fois adaptée aux besoinsUn site réalisé avec un gestionnaire de contenu (CMS) comme WordPress est intéressant et nous vous invitons à limiter le nombre de fonctionnalités et d’options potentiellement. 

    3. Éco-concevoir un site sobre et responsive

    Pour alléger le site internet, il est possible d’agir sur le graphisme et l’ergonomie. Un site web éco-conçu est un site sobre au design épuré. Là aussi il s’agit de respecter les besoins et les contraintes tout en supprimant le superflu. Un site écologique est également responsive : l’affichage s’adapte au support utilisé (ordinateur, tablette, smartphone). Pas seulement pour le confort de l’utilisateur, mais aussi pour afficher des contenus plus légers en fonction des appareils

    4. Supprimer les fonctionnalités inutiles

    Le développement d’un site web joue sur sa consommation d’énergie : 45% des fonctionnalités demandées ne sont jamais utilisées. Aussi, Colibri communication vous conseille de supprimer toutes les fonctions inutiles. Si des fonctionnalités sont déjà créées, vous pouvez réfléchir à des alternatives et à la possibilité de les supprimer. Alléger le développement permet aussi d’optimiser le recours aux moyens humains qui sont eux aussi énergivores. 

    5. Avantager des contenus légers

    Il est important de privilégier des textes courts et concis, en découpant éventuellement les articles trop longs en plusieurs parties pour alléger les pages. En conclusion, respecter les principes de l’écriture web, qui ne servent pas uniquement au référencement. 
    Les contenus media doivent également être optimisés sans pour autant perdre leur qualité. Pour cela compressez les images en effectuant un enregistrement « pour le web » (possible sur Photoshop par exemple). Et autre conseil, qui dit site web écologique ne dit pas forcément supression des vidéos. Colibri communication vous conseille simplement de les héberger ailleurs ou de privilégier des vidéos plus légères.

    Formation professionnelle_ecoconception de support de communication_concevoir des supports de communication écoresponsables_Site web écoresponsable_numérique responsable

    4 Règles d’Or pour faire vivre son site web éco-responsable

    4 Règles d’Or pour faire vivre son site web éco-responsable

    Comment faire vivre son site web éco-responsable ? 

    Avoir un site web éco-responsable c’est bien, le faire vivre c’est mieux. Pour répondre aux besoins des internautes, les fidéliser et aussi améliorer votre référencement, il convient de mettre à jour régulièrement le contenu de son site web.

    Et oui, une fois votre site web mise en ligne, l’aventure ne fait que commencer ! Pour continuer à être présent sur les moteurs de recherches et aux yeux de vos clients vous devez trouver de nouveaux contenus à publier dans la durée. Des contenus que vous pourrez partager sur les réseaux sociaux.

    Pour booster votre SEO (référencement naturel), voici 4 règles d’Or de community manager à garder précieusement :

    N°1 : STratégie de l’inbound responsable

    La relation avec vos prospects et vos clients est à construire sur la durée. Véritablement, en se concentrant sur les besoins essentiels de votre communauté. Et pour cela, il faut se mettre à la place de l’autre, se fondre dans son quotidien et les accompagner au jour le jour pour anticiper leurs questions et leur fournir des réponses.

    Autrement dit, un plan d’inbound responsable suppose qu’on prévoit de s’adapter continuellement pour documenter, outiller, éclairer nos cibles. Vertueusement, généreusement, dans une logique de don. Il est là le message : DONNEZ DU SENS, partagez vos connaissances et votre expertise pour leur faciliter la vie ! S’écarter du « je » pour devenir  » nous » : une communauté.

    N°2 : Un contenu de qualité

    Vous pouvez publier de veilles actualités mais une bonne centaine d’autres sites auront la même idée. Pour gagner en efficacité et de façon durable, investissez dans des dossiers de fond qui feront la différence. C’est un effort à consentir car vous serez vite assis sur une mine d’or pour capter du trafic qualifiée et des liens entrants. Et ça, ce sont autant de signaux qui plaise à notre « ami » Google.

    Mieux vaut un contenu avec des références enrichies au fil du temps sur votre cœur d’activité qu’une course à l’actualité. Investissez dans du contenu à forte valeur ajoutée.  Chaque entreprise a donc la possibilité de devenir un média à part entière sur internet. Écrire, produire du contenu, oui mais pas n’importe comment. Michèle Meillac de Colibri communication vous conseille « Laissez parler votre personnalité, on vient pour vous, pour votre esprit car vous êtes unique. Jouez la proximité et soyez VRAI(E). »

    N°3 : Un contenu varié et équilibré

    Michèle Meillac de Colibri communication distingue 4 types de contenus :

    1.  Contenu relationnel : des études de cas, des témoignages, des avis d’expert, de l’HUMAIN quoi !
    2.  Contenu aspirationnel : des vidéos, des guides, des articles sur l’expérience utilisateurs autour de la marque …
    3.  Contenu transactionnel : des glossaires, foire aux questions (F.A.Q.)…
    4.  Contenu d’acquisition : concours, mooc (cours) en ligne, conférence filmée…

    C’est la variété et l’équilibre des contenus qui vous offrira la possibilité de mettre régulièrement votre site à jour avec de nouvelles publications. L’astuce ? ne jamais poster deux contenus d’un même type de suite !

    N°4 : Un calendrier éditorial

    L’outil pour tenir le rythme et surtout ne pas le perdre est le calendrier éditorial. Un calendrier sur lequel vous planifier le type de contenu à mettre en ligne avec les sujets que vous devrez traiter. Pensez à le mettre à jour et à le suivre scrupuleusement pour faire vivre votre site.

    + Plus d’informations découvrez les formations professionnelles digitales (programme sur-mesure sur demande) en présentiel ou à distance contactez l’agence Colibri communication.